Musique
Tigran en Concert au Châtelet le 25 mars

Tigran en Concert au Châtelet le 25 mars

18 février 2011 | PAR La Rédaction

Tigran Hamasyan n’a rien d’un pianiste ordinaire, pour preuve son dernier album, qu’il a choisi d’intituler « A Fable ». Le choix du titre n’est pas anodin, selon lui chacun des 13 morceaux qui composent l’album raconte une histoire. Libre à l’auditeur d’imaginer l’histoire qu’il désire. « A Fable » est un album solo, où l’on peut apprécier l’artiste d’une manière inédite. Pas de solos endiablés de Ben Wendel, ni de feu d’artifices rythmique de Nate Wood, rien de tout cela. Tigran est à découvert. C’est un tête à tête entre piano et pianiste, une musique épurée, simple, vraie. De l’or liquide. La quasi-intégralité des morceaux sont des compositions originales, très inspirées du folklore arménien, on y trouve également une sublime version de « Someday My Prince Will Come ». Un album qui vaut le détour et que vous pourrez découvrir lors du passage de Tigran à Paris. A ne manquer sous aucun prétexte le 25 mars 2011.

Voilà bientôt 10 ans que le jeune pianiste d’origine arménienne débute sa carrière. Alors agé de 13 ans, il est repéré lors du festival de Jazz d’Erevan, capitale de l’Arménie, par des légendes du Jazz telles que Chick Corea, Wayne Shorter ou encore le contrebassiste Avishaï Cohen. En 2006, il remporte le premier prix de piano du concours international Thelonious Monk , avec un jury composé de figures emblématiques : Herbie Hancock et Stevie Wonder ! Ce premier prix s’inscrit à la suite d’une longue liste puisque Tigran n’en est pas à ses premières performances. En 2002, il remporte le 3ème prix du concours international de piano-jazz Martial Solal à Paris. En 2003, Tigran se voit décerner le 1er prix des Jazz à Juan Révélations dans la catégorie jazz instrumental. La même année il remporte le 1er prix de la critique et du public du concours de piano du Montreux Jazz Festival et en 2005 le 3ème prix du concours de piano-jazz de Moscou. Tigran étudie ensuite le jazz contemporain à la UCLA à Los Angeles. Il y enregistre l’album «World Passion » en 2006 pour lequel il s’entoure de jeunes musiciens talentueux comme les deux américains Ben Wendel et Ari Hoenig, respectivement saxophoniste et batteur. A écouter absolument sur cet album, le titre « What Does Your Heart Want », un morceau très riche, tant sur le plan harmonique que rythmique, et des solos plein d’énergie, avec notamment une belle démonstration du saxophoniste Ben Wendel. En 2007, il sort un album en trio intitulé « New Era » en compagnie des frères Moutin, François à la contrebasse et Louis à la batterie. Le trio nous offre sur cet album une version totalement décalée du standard « Well You Needn’t » de Thelonious Monk. Tigran utilise des harmonies a priori dissonantes, mais la magie de son jeu fait que nos oreilles les accueillent avec douceur et émerveillement. Un style original et déconcertant qui fait tout son talent. En 2009, nouvelle collaboration avec le saxophoniste Ben Wendel pour l’album Red Hail, l’artiste y explore tous les horizons, du hard-rock au néo-métal en passant bien sûr par la musique traditionnelle arménienne, de laquelle son style et ses compositions sont beaucoup inspirés de manière générale. On comprend mieux cette explosion des styles quand on connaît les musiciens qui l’accompagnent. A la batterie, Nate Wood, un musicien très éclectique fou de jazz, de rock et de hip-hop. A la contrebasse, Sam Minaie, à la guitare, Charles Altura et à la voix la chanteuse Areni qui connaît parfaitement le répertoire traditionnel arménien. Comme à son habitude, le jeune talent nous surprend par ses performances osées. Sur le morceau « Falling » on peut entendre une intro scatéé dans un style très spécial qu’il affectionne tout particulièrement (voir la vidéo postée ci-dessous).

Neil Saidi

Flashmob Gainsbourg demain à 12h
L’aménagement des bords de Seine confirme un allongement des temps de parcours
La Rédaction

One thought on “Tigran en Concert au Châtelet le 25 mars”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture