Musique

The Skatalites au New Morning le 28 juin

23 mai 2011 | PAR Jerome Gros

Le 28 juin 2011, le New Morning honorera le ska en invitant le groupe légendaire The Skatalites, un des groupes pionniers de ce style de musique né en Jamaïque au début des années 60.

Les membres du groupe jamaïcain se rencontrent au début des années 1960. Menés par le tromboniste Don Drummond, qui écrit plus de 200 chansons lors de la seule année 1964, et par le saxophoniste Tommy McCook, le groupe, officiellement appelé The Skatalites entre 1964 et 1965 sous le label Studio One, de Coxsone Dodd, contribue à construire l’identité musicale de la Jamaïque. Qui dit ska dit Skatalites, dit Jamaïque.

Entre 1964 et 1965, la formation connaît un immense succès en Jamaïque et en Grande-Bretagne, notamment avec les titres « Man in The Street », « Confucius » ou encore « Eastern Standard Time ». Pendant cette période, le groupe est aussi  le backing band du label Studio One. Malheureusement, la formation s’éteint quand son leader, Don Drummond, est arrêté et envoyé en asile pour le meurtre de sa compagne. C’est là
qu’il se suicide, en 1969.

Le groupe se scinde. Tommy McCook forme les Supersonics et signe chez Treasure Isle, de Duke Reid. Roland Alphonso, l’autre saxophoniste de la formation, crée The Soul Brothers, et est suivi par le pianiste Jackie Mittoo avec lequel ils créent nombre de mélodies pour Studio One. Les autres membres du groupe jouent successivement avec l’une ou l’autre formation, à l’image du trompettiste Johnny « Dizzy » Moore ou du batteur Lloyd Knibbs.

En 1983, les onze membres fondateurs des Skatalites se réunissent au Reggae Sunsplash pour un concert unique. Devant l’engouement de la foule, ils décident de reformer le groupe et tournent jusqu’en 1990, année de la mort de Jackie Mittoo. Le groupe perd les talents de
compositeur et d’arrangeur du pianiste. Mais la formation continue et fait son premier concert en Europe au début des années 90.

Le succès des albums Hi-Bop Ska en 1995 et Greetings from Skamania en 1997 récompense une formation qui perd peu à peu ses membres : Tommy McCook et Roland Alphonso décèdent en 1998. L’album From Paris with Love, sorti en 2002, connaît tout de même un grand succès. Au cours des années 2000, Johnny « Dizzy » Moore et Lloyd Brevett (Contrebasse) quittent le groupe, qui trouve peu à peu des remplaçants.

Ainsi, aujourd’hui les seuls membres fondateurs encore présents dans la formation sont le saxophoniste Lester Starling et la chanteuse Doreen Shaffer. Le batteur Lloyd Knibb est décédé le 12 mai dernier des suites d’un cancer du foie. Mais l’on a vu émerger de grands musiciens qui ont su prendre la place des membres fondateurs du groupe. Ainsi, le tromboniste américain Andrae Murchison a remplacé Vin Gordon (qui remplaçait Drummond), Val Douglas, bassiste, a comblé l’absence de Lloyd Brevett avec brio…

Si les musiciens ne sont en partie plus les mêmes, c’est une réelle leçon d’histoire en musique qui se déroulera sous les yeux des spectateurs le 28 juin prochain au New Morning. The Skatalites ont vécu la naissance du ska, du rocksteady et du reggae, et ont accompagné ces trois styles parents tout au long de la deuxième moitié du XXe siècle.

Infos pratiques

Nuit africaine au Stade de France le 11 juin
La Nuit Ouf # 2 : « On the road » le 28 mai 2011
Jerome Gros

One thought on “The Skatalites au New Morning le 28 juin”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *