Musique
Sziget, focus #3 : Socalled, Cheikh Lo, Sly & Robbie ft. Junior Reid, Selah Sue

Sziget, focus #3 : Socalled, Cheikh Lo, Sly & Robbie ft. Junior Reid, Selah Sue

13 juin 2011 | PAR La Rédaction

Du 10 au 15 août, se tiendra à Budapest la 19ème édition du Sziget Festival. Au programme : une affiche d’une très grande diversité, qui va de la britpop de Pulp, récemment reformé, jusqu’au punk metal de Motörhead, en passant par l’electro des Chemical Brothers, la soul d’Amy Winehouse, le néopsychédélisme de Kasabian et divers artistes « world » parmi lesquels Cheikh Lo ou Goran Bregovic. Nous couvrirons ce festival et vous proposons aujourd’hui le troisième volet d’une série de focus sur les groupes à l’affiche. Vous pouvez par ailleurs tenter de remporter votre pass pour assister au festival.

Socalled

DJ et MC québécois, Josh Dolgin alias Socalled est, avec le clarinettiste new-yorkais David Krakauer, un des artisans du renouveau klezmer, cette musique traditionnelle issue de la culture yiddish. Bien loin de se borner à un hommage figé, il redonne à cet héritage un souffle nouveau en le mêlant allègrement à ses inspirations hip-hop, electro et dancehall.
En habile manieur de sons, il délivre un melting-pot musical décoiffant, un condensé d’énergie réjouissant qui atteint son paroxysme avec la pépite Ghettoblaster, sortie en 2007. Il revient cette année avec son quatrième album, Sleepover, pour un mélange des genres qui s’annonce toujours aussi déjanté et qui risque fort d’en faire danser plus d’un au Sziget.

Vincent Brunelin

Cheikh Lo

Cheikh Lo est un chanteur sénégalais né au Burkina Faso en 1959. Après avoir été membre de l’Orchestre Volta Jazz, il s’installe au Sénégal en 1978 et s’engage dans différentes formations de mbalax, un type de musique populaire, dansant et rythmé, traditionnel au Sénégal. Son parcours le mène à Paris, où il enregistre quelques chansons. Youssou N’Dour lui propose alors de produire son premier album et Ne la Thiass naît en 1996. S’ensuivent trois autres albums dont Jamm, sorti en 2010. La musique de Cheikh Lo est marquée par son appartenance à la branche Baye Fall de la confrérie mouride (musulmane). Ainsi, travail, solidarité et entière dévotion à Dieu sont des valeurs fondamentales du mouridisme, que l’artiste retranscrit dans ses textes ; la tradition africaine conserve une place importante, comme l’illustrent les mélodies aux percussions tamas et sabars (instruments africains) et les textes écrits en wolof (langue parlée notamment et surtout au Sénégal).

Sly & Robbie

Le duo Sly & Robbie est l’association de musiciens la plus connue de Jamaïque. Lowell « Sly » Dunbar, batteur, et Robert « Robbie » Shakespeare, bassiste, se rencontrent dans les années 1970 et jouent ensemble au sein des Revolutionaries, le backing band du studio Channel One. On estime qu’ils ont joué ou produit (avec leur label Taxi Records) plus de 200 000 morceaux (ne se restreignant pas seulement à la scène reggae) et qu’ils sont à la source de nombreuses innovations dans le reggae, notamment son évolution dans le style « Rockers ». Les deux musiciens ont notamment joué sur les albums reggae de Serge Gainsbourg et restent deux figures incontournables du reggae, qu’ils accompagnent au cours de ses évolutions depuis près de quarante ans. Junior Reid, dont la carrière a commencé en 1979, devient le chanteur principal des Black Uhuru de 1986 à 1990 (après le départ de Michael Rose), avec qui il enregistre deux albums, Brutal et Positive. Sa chanson la plus connue est « One Blood » (qui prône l’égalité entre les hommes), reprise par The Game dans l’album Doctor’s Advocate.

Selah Sue

Après un premier EP en 2008 et un second en 2010, cette jeune chanteuse belge sortait en mars son premier album, que le public français a pu découvrir à la Cigale. Brassant hip-hop, raggamuffin et soul, la chanteuse affirme un style métissé, qui a quelque parenté avec une Lauryn Hill, à qui elle doit son nom de scène (référence à la chanson « Selah »), ou à Erykah Badu. Dotée d’une belle voix, l’artiste a déjà réussi à se faire un nom, apparaissant en première partie de pointures telles que Prince ou Patrice et jouant à guichets fermés en Belgique, aux Pays-Bas et en France.

Jérôme Gros

 

Infos pratiques

Expérimental : Orka, avec Óró, serait-il le groupe de l’année 2011 ?
Nouvelles égéries chez Marc Jacobs : Helena Bonham-Carter et Dakota Fanning
La Rédaction

One thought on “Sziget, focus #3 : Socalled, Cheikh Lo, Sly & Robbie ft. Junior Reid, Selah Sue”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *