Musique
Suona Italiano et la musique italienne en France

Suona Italiano et la musique italienne en France

10 septembre 2012 | PAR Celeste Bronzetti

Suona Italiano, le festival de la musique italienne en France a ouvert sa deuxième édition au début septembre à Nantes et il débarquera à Paris le 19 du mois : du jazz à la musique classique, les événements au programme offrent un aperçu de l’actualité musicale italienne.

Divulguer la musique du Bel Paese et favoriser les collaborations artistiques entre l’Italie et la France sont les ambitions principales du long cycle d’événements prévus d’ici au 15 décembre prochain. À la suite du succès obtenu en 2008 par Suona Francese, festival de musique française en Italie, les deux ministères de la culture, ainsi que d’autres importantes institutions, ont décidé l’année dernière de relancer une aventure italienne en France. La matière et la géographie de la programmation sont très variées : à côté des concerts, des master classes et un cycle de conférences enrichissent le calendrier du festival. L’Institut Italien de Culture de Paris inaugure le 19 semptembre les rendez-vous de Suona Italiano dans la capitale française : une soirée avec Mauro Gargano et son « mo’ avast band » une des créatures les plus intéressantes du jazz contemporain. Le 24 septembre ce sera le tour de la musique de Piccinni au Théâtre des Bouffes du Nord et du groupe expérimental contemporain Partire dalla coda en scène au Cinéma Le Balzac. Un Concerto per percussioni, cette fois à l’Institut Culturel Italien de Strasbourg, est au programme le 28 septembre. Pendant tout le mois de septembre nombreux sont les spectacles de Suona Italiano insérés dans le cadre du Festival d’Ambronay. Les rendez-vous se poursuivent en octobre à Nancy, Lyon et encore à Paris avec, entre autres, la mise en scène de La fille du régiment de Gaetano Donizzetti à l’Opéra Bastille. Le spectacle se répétera plusieurs fois tout au long du mois d’octobre. Le Centre de Musique Baroque de Versailles est l’une des prestigieuses institutions qui accueillent l’édition 2012 du Festival Suona Italiano. La Tosca de Giacomo Puccini donnera le relais à la Fille du régiment le 3 novembre à l’Opéra Bastille, en ouvrant un mois sous l’enseigne de la musique classique ancienne, avec l’exception de quelques perles du panorama contemporain sur scène le 12 et le 13 novembre à Paris et à Toulouse. Un Atelier Franco-italiano d’interprétation et création avec l’ensemble du Conservatorio « G. Verdi » de Milan est au programme le 21 novembre au Conservatoire de Musique et Danse de Paris. La Cenerentola De Rossini à l’Opéra Garnier est le dernier grand rendez-vous de novembre et qui accompagnera le Festival jusqu’à sa clôture dans le mois de Noël.

Presque quatre mois aux rythmes de l’Italie d’ hier et d’aujourd’hui, qui confirment l’aptitude au dépassement de ses propres frontières de la part de cette culture un peu suffoquée mais toujours bouillonnante de nouveautés.

Chéreau, à la vie, à la mort
La chispa de la Vida d’Alex de la Iglesia en ouverture du festival Cinespaña à Toulouse
Celeste Bronzetti

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *