Musique

SUNN O))) en concert au Point Éphémère le 6 février

13 janvier 2010 | PAR Mikaël Faujour

Groupe unanimement respecté bien qu’ultra confidentiel en raison d’une musique aussi étrange que lugubre, Sunn O))) sera de passage au Point Éphémère. Une date à ne pas manquer.

Venu de Seattle, scène jamais à court de bizarreries saturées, Sunn O))) évolue dans les eaux troubles et glacées du genre extrême et minimaliste nommé drone rock (ou drone metal, peu importe). Il s’agit souvent moins de musique au sens habituel du terme que d’atmosphère brodée à base de sons de guitare traînants, de larsens et autres effets sonores. Genre étrange, dont on suppose d’abord qu’il est aussi borné que le Metal Music Machine de Lou Reed et pas enclin à autre chose qu’à la redite, le drone s’avère plus intéressant qu’il y paraît de prime abord.

Le drone rock/metal dérive en fait autant un peu de l’ambient et beaucoup du noise rock atmosphérique à la façon de My Bloody Valentine et du doom metal le plus lourd et le plus lent, notamment des Melvins. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, comme les Melvins, groupe pionnier du sludge/doom et du grunge, le drone metal apparaît dans le nord-ouest des Etats-Unis, avec Earth, projet de Dylan Carlson, ami intime de Kurt Cobain (qui d’ailleurs fait un featuring sur l’un des albums). Pas un hasard non plus si le groupe s’est nommé en référence aux puissants amplis Sunn.

Sunn O))), en s’ouvrant à des éléments de black metal (notamment la voix d’Attila Csihar, ex voix de Mayhem), crée des atmosphères sonores sombres, oppressantes et implacablement expressives. Avec des moyens plus réduits que les musiques extrêmes habituelles (doom metal, black metal, noise/indus), Sunn O))) développe un expressionnisme glacial par instants assez captivant.

Sur scène, les musiciens (dont les deux membres fondateurs Stephen O’Malley et Greg Anderson, tous deux très influents et actifs dans l’underground metal via une kyrielle de projets et participation) portent des bures et sont encapuchonnés, noyés dans des brumes artificielles sur une scène chargée d’amplis. Pas franchement le « grand spectacle » pop, donc. Le groupe est donc franchement, froidement et bizarrement expérimental. Les initiés courront les voir au Point FMR ; ceux qui ne connaissent pas trouveront cela consternant après avoir écouté/vu le quelques vidéos ci-dessous… ou bien, pour quelques-uns, voudront plonger plus avant dans la discographie de cet OVNI musical. Grand bien leur fasse !


Sunn O))), 6 février, 20h
Première partie : Eagle Twin
Point Éphémère, 200 quai de Valmy, Xe arrdt
M° : Jaurès ou Louis Blanc

Gagnez vos places pour le dernier film des frères Coen « A Serious Man »
Fede Alvarez provoque la panique à Hollywood!
Mikaël Faujour

2 thoughts on “SUNN O))) en concert au Point Éphémère le 6 février”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *