Musique

Summer Reggae Fest à St Malo les 8 et 9 juillet

27 juin 2011 | PAR Jerome Gros

Pour la quatrième année consécutive, Fort St-Père, à 5 min de St Malo, accueille le jeune festival Summer Reggae Fest, les 8 et 9 juillet. La programmation de cette quatrième édition vaut le détour en Bretagne pour deux soirées d’anthologie.

Le vendredi 8 juillet, la scène sound system s’ouvrira à partir de 18h. Ce seront deux sound systems français, le Legal Shot et OBF, qui ambianceront les spectateurs jusqu’à 22h30. Ils ne seront pas seuls, le jamaïcain Shinehead sera aussi présent dès 18h. Le chanteur-rappeur-deejay a commencé sa carrière dans les années 80 avec une reprise de « Billie Jean » de Michael Jackson. Les années 90 sont ses meilleures années, avec notamment la reprise mondialement connue de « Englishman in New York », de Sting, intitulée « Jamaican in New York ».

La fin de soirée sera animée par Martin Campbell et le Channel One Sound. Martin Campbell est un producteur-arrangeur-chanteur allemand qui s’est installé en Angleterre après avoir vécu en Jamaïque. Il rencontre Jo Jo Hoo Kim, le producteur du célèbre label Channel One en Jamaïque, puis crée en Angleterre la filiale Channel One UK. Le Channel One Sound est fondé en 1979 par Mikey Dread et Jah T. Martin Campbell sera présent entre 22h30 et 23h30, tandis que  Le Channel One sound system s’installera à 23h30 pour ne quitter la scène qu’aux environs de 2h30.

En ce qui concerne la scène live, la soirée de vendredi réunira des pointures du reggae venues des quatre coins du monde. Les concerts commenceront à 20h30 avec la venue du jeune chanteur hollandais Ziggi Recado, seul artiste européen à avoir signé chez Greensleeves/VP records (label jamaïcain). Son troisième album qui porte son nom est sorti ce mois-ci. Le chanteur est notamment connu pour le titre « Need to Tell You This », sur le riddim « I Love ».

A 22h10, c’est Michael Prophet, le jamaïcain, qui prendra le relais. L’artiste a débuté sa carrière dans les années 70 dans les studios de Channel One. Il connaît son plus grand succès avec le titre « Gunman », sorti au début des années 80. Si depuis Michael Prophet s’est un peu éclipsé du devant de la scène, il reste l’un des plus grands chanteurs jamaïcains. Il sort en 1999 l’album Rootsman.

A 23h30, Horace Andy succédera à Michael Prophet. Le chanteur jamaïcain a commencé sa carrière dans les années 70 chez Studio One. Le succès se fait vite pour Horace Andy qui marque la Jamaïque entière avec des titres tels que « See a Man’s Face » en 1971 et « Fever » en 1972. Mais c’est le titre « Skylarking », en 1973, qui fut son plus grand succès et qui connut un très bon accueil du public. Horace Andy a su mélanger ses influences reggae avec d’autres influences multiples, et c’est ce qui fait sa force : il sait s’adapter à son temps, il sait varier son style et sa voix enchante maintenant de nombreux fans.

Alborosie sera présent à partir de 1h10. Le chanteur italien est peut-être le chanteur reggae contemporain qui est le plus sorti de la sphère reggae pour atteindre un public plus large : en effet, il connaît un grand succès auprès des jeunes (français, notamment), grâce à des chansons comme « Herbalist », dont l’originale est largement écoutée et dont les remix dubstep sont fréquemment utilisés en soirée. Mais ce sont surtout des titres comme « Kingston Town » (le clip a fait plus de 8 millions de vues) ou encore « Rastafari Anthem » qui ont fait le succès de l’artiste.

Le samedi 9 juillet, le Legal Shot Sound System, OBF et Shinehead seront encore de la partie pour ambiancer au mieux le public malouin. Et les autres artistes présents ce soir-là représentent la plus haute sphère de la musique jamaïcaine. En effet, Johnny Clarke, Echo Minott, U Brown et Al Campbell seront présents aux côtés des sound systems. Johnny Clarke, l’une des plus belles voix jamaïcaines, a commencé sa carrière dans les années 70. L’on peut notamment citer « Move Out of Babylon », « Enter into His Gates With Praise » ou encore « None Shall Escape » comme ses plus grands succès. U Brown est à la fois producteur et chanteur avec son label Hit Sound. Echo Minott débute dans les années 80 et est reconnu comme un des grands chanteurs Dancehall de la Jamaïque. Al Campbell est quant à lui un des « anciens ». En effet, il a commencé à chanter dès la fin des années 60. Très à l’aise sur scène avec un sound system, Al Campbell adapte sa voix à tous les styles, du roots au dancehall. Enfin, aux côtés des différents sound systems, Soom T, jeune écossaise dont le dernier album, Ode To a Carott, est sorti cette année, proposera ses compositions teintés de reggae, de dub, mais aussi de hip-hop, de jungle et de drum n bass. Ces différents artistes se produiront entre 18h et 2h30.

Sur la scène live, la jeune jamaïcaine Diana Rutherford, dont le premier album devrait sortir dans les jours prochains, se produira à partir de 20h. Puis, c’est le légendaire groupe britannique Aswad qui enchaînera dès 21h40. Le duo se forme en 1975 et évolue au fil des années, se rapprochant du reggae, du funk, du hip-hop et du dub.

C’est à 23h30 que le festival accueillera l’une des plus grandes figures de la musique jamaïcaine en la personne de Jimmy Cliff. Le chanteur prépare un nouvel album qui devrait sortir dans l’année, et proposera des chansons de cet album lors d’une date exclusive dans l’ouest de la France. Jimmy Cliff se fait connaître avec le film « The Harder They Come », dont il crée une partie de la bande son. S’éloignant du reggae pour toucher à d’autres styles, le chanteur entre dans le « Rock N Roll Hall of Fame » aux Etats-Unis en 2010.

Enfin, le dernier participant de ce festival extraordinaire sera David Rodigan, à partir de 1h20. Le britannique s’est fait connaître grâce à l’émission Roots Rockers sur radio Capital. Venant proposer des chansons mythiques du reggae, David Rodigan est un grand collectionneur de vinyles, peut-être même le plus grand en ce qui concerne la musique reggae. Il est aussi l’un des grands noms du Sound Clash, c’est-à-dire des duels entre DJ.

Le Summer reggae festival est donc un événement immanquable pour les amateurs de reggae. Il se déroule à Saint-Malo le 8 et le 9 juillet prochain.

5 places pour 2 et 5 affiches à gagner pour Chico et Rita (au cinéma le 6 juillet 2011)
Kaiser Chiefs: un nouvel album et un Olympia le 29 novembre 2011 !
Jerome Gros

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *