Musique
Soirée Détours 2012 au Scop’Club avec Rover, Christine, Nadéah, Frànçois & the Atlas et Claire Denamur

Soirée Détours 2012 au Scop’Club avec Rover, Christine, Nadéah, Frànçois & the Atlas et Claire Denamur

04 avril 2012 | PAR Francois Colombi

Hier soir au  Scop’ Club à Paris se déroulait la soirée Détours 2012 organisée par l’Adami. Avant qu’ils ne partent sur les routes des grands festivals Européens, la soirée  propose de faire  la lumière sur les cinq artistes lauréat du prix de l’association artistique. Le concert était retransmis en direct sur la radio OUI Fm dans le cadre de l’émission « Au Secours c’est du Live »

L’Adami (Société pour l’Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes) organisait la soirée Détours pour promouvoir cinq artistes. Avant de parcourir plusieurs festivals de renoms comme le Montreux Jazz festival, les Eurockéennes, les Vieilles Charrues ou le printemps de Bourges, les artistes venaient présenter deux titres. Le jeu étant simple, il fallait proposer une composition personnelle et une reprise.

Frànçois & the Atlas Mountain ouvre le bal et propose une reprise de The Animals en hommage à son père. Frànçois joue de la guitare et chante sobrement, mais c’est avec la calebasse et le son très rond de l’instrument que le groupe se démarque vraiment.

Jeune chanteuse australienne, Nadéah est venu  présenter dans un français impeccable puis  interpréter en anglais Gett Off de Prince. Entouré de ses musiciens, elle joue de la guitare avec une voix qui rappelle un peu celle de Duffy.

Si la soirée était relativement calme et le public bien installé sur les banquettes, le duo Christine est venu réveiller tout ça. Pas seulement dj, mais aussi platiniste, les deux rouennais mixent à quatre mains sur d’authentique platine vinyle (ce qui est rare) et réinterprètent, remixent et donnent leur propre version de Immigrant Song de Led Zeppelin. Véritable monstre sonore, le groupe mélange tous mais alors tous les styles et leurs influences sur leurs platines, et ça marche.

La variété française est aussi à l’honneur avec Claire Denamur . Jeune et fragile elle interprète Hurt de Trent Reznor qui fut popularisé par la reprise de Johny Cash avant sa mort.

On garde toujours le meilleur pour la fin non ? C’est donc Rover qui seul avec sa guitare clôture la soirée. Il interprète Enjoy The Silence de Depeche Mode puis son tube Aqualast.
Le Scop’ Club paraît bien petit pour accueillir le géant, mais qu’à cela ne tienne, il revient avec Nadéah pour interpréter All Along  The Watchtower de Bob Dylan. Il est toujours très compliqué de reprendre Dylan, ou en tout cas un peu cliché. Il n’empêche que le duo s’en sort à merveille.

La soirée se termine et a offert un excellent échantillon de la nouvelle scène musicale qu’elle soit de France où d’ailleurs. Il ne reste plus qu’à les découvrir sur les vraies grandes scènes des festivals dans lesquels ils seront présents cet été.

 

Concordan(s)e ou la rencontre impénétrable entre la littérature et la danse
Les Belles Heures du Duc de Berry ou l’aube de renaissance
Francois Colombi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture