Musique

Shame  « Songs Of Praise »

Shame « Songs Of Praise »

12 janvier 2018 | PAR Jean-Christophe Mary

Véritable claque sonique, le premier album de Shame remets à l’honneur le post punk des 80’s.

 

Avant de commencer, précisons bien qu’il n’y a aucun point commun entre la musique ce gang de jeunes loups originaires de Brixton, Londres, Royaume Uni et un autre obscur groupe pop rock de Seattle. Voilà un nouveau combo prêt à en découdre avec le reste du monde, dont le premier album nous fiche une bonne claque sonore. Charlie Steen (chant) Eddie Green (guitare), Sean Coyle-Smith (guitare), Josh Finerty (basse) et Charlie Forbes (batteur) nous livrent 10 titres séduisants, faussement romantiques mais viscéralement mélancoliques. Dès le premier sombre « Dust On Trial » le ton est donné. Les guitares démarrent doucement suivies de la section basse batterie qui martèle derrière. Idem pour la voix profondément basse et chuchotée qui s’élève rauque et inquiétante au second couplet. Suivent neuf autres titres qui mettent le feu aux poudres tout au long desquels planent les ombres de New Order, The Fall et voir même parfois U2. Un combiné de post punk et de shoegaze électrique aux puissantes lignes de basses obsédantes et truffés de guitares incisives « Dust On Trial » ou à spectre large comme chez The Edge « Concrete ». Pour charpenter le tout, on trouve ces batteries qui alternent tempos linéaires et tourneries punk à la Stooges prêtes à enflammer les dance floor internationaux « Donk », « Gold Hole ». Le fil conducteur de cet album est la voix baryton de Charlie Steen-grave et poignante-qui dégueule ses textes comme si sa dernière heure était venue. Les textes introspectifs avec ces histoires tragiques d’amour malheureux « Angie » capture les émotions qui s’entrechoquent de manière confuse et brutale à l’adolescence. Ajoutons que Charlie Forbes (une aisance de métronome !) est un batteur compact et charnel, qui assène des coups de pied redoutables quand c’est nécessaire. Ceux qui les ont vu sur scène dans leur fief de Brixton témoignent de concerts particulièrement explosifs. A notre tour, on piaffe d’impatience de découvrir live ce nouveau quintet.

Jean-Christophe Mary

1-Dust on Trial

2-Concrete

3-One Rizla

4-The Lick

5-Tasteless

6-Donk

7-Gold Hole

8-Friction

9-Lampoon

10-Angie

Date de sortie : 12.01.2018

(Dead Oceans / Pias)

Le Palace a réouvert ses portes et nous y passerons 2018
« Festen »: la pépite du Collectif MxM débarque au CDN d’Angers
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *