Musique

Rétro C trop : le festival de Rock à ne pas manquer

Rétro C trop : le festival de Rock à ne pas manquer

24 juin 2019 | PAR Justine Lenormand

Le festival de Rock Rétro C trop se tient cette année les 29 et 30 juin prochain. Toujours plus de rock, de vintage mais des nouveautés vous attendent aussi. Pour l’occasion nous avons posé quelques questions à Philippe Tassart, créateur, producteur et programmateur du festival.

Pouvez vous nous raconter la création de Rétro C trop ? Quelle était l’idée au départ ?

Aujourd’hui tous les festivals se ressemblent et je pense que les quarantenaires, les cinquantenaires, ne se retrouvent pas forcément dans leurs programmations. Avec le festival Rétro C Trop on propose à notre public une expérience différente et originale, et surtout on offre la possibilité aux gens de voir sur scène les idoles de leur jeunesse.
Petit, j’allais au Château de Tilloloy avec ma grand-mère, rendre visite à la comtesse, j’aimais beaucoup cette endroit, et j’ai toujours voulu y réaliser des choses. Avec un de mes premiers groupes j’y ai même tourné un clip. Et depuis maintenant 4 ans j’ai la chance de pouvoir produire ce festival dans ce lieu exceptionnel. Je lui ai donné le nom Rétro C Trop en référence à la chanson Métro C’est Trop de Téléphone, qui se sont d’ailleurs produit au festival en 2017.

Avoir des expositions et un marché vintage est surprenant, c’était pour vous des éléments nécessaires pour créer un bon festival de Rock ? 
C’est important oui, évidemment un festival c’est avant tout des concerts, mais c’est aussi un lieu entier où l’on passe le plus souvent un week end.
Il faut forcément des distractions autour, ne serait-ce que pour passer le temps durant les changements de groupes. 
Enfin pour la thématique vintage, il s’agit juste de rester cohérent avec l’ambiance du festival.

Le fil conducteur de la programmation est-il le même depuis la première année ? 
Oui, l’idée est de proposer une programmation mettant en avant des artistes des années 50 aux années 90, et ce, depuis la première année.

Quels sont les points forts de la programmation de cette année ? 
Déjà, il y a les Stray Cats, un immense groupe de Rockabilly des années 80, ils fêtent leur 40 ans de carrière cette année et c’est leur seule date dans le nord de la France, on a vraiment beaucoup de chance de les avoir.
Et puis il y a Tears for Fears et Midnight Oil qui sont tout de même des groupes qui ont fait danser la plupart des gens dans les années 80.

La scène Heroes semble être la nouveauté de cette année, pouvez vous nous en parler ? 
On trouvait ça important de mettre en avant des groupes locaux, leur donner l’expérience de la scène en festival.
L’aventure Heroes s’est déroulé en différentes étapes, les sélections, les auditions et elle se terminera samedi et dimanche au festival, on espère que le public les accueillera avec le même enthousiasme que le notre.  

achetez vos billets ici

Visuel : © Photo du festival par Photochrome – Franck Burjes. 

La playlist chaud chaud chaude
Gagnez 5×1 le livre « Peter Kogler » (édition français/anglais/allemand)
Justine Lenormand

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *