Musique
Rendez-vous, le festival électro de l’été parisien

Rendez-vous, le festival électro de l’été parisien

02 avril 2012 | PAR Celeste Bronzetti

L’esprit du festival est justement celui du « Rendez-vous » autour de la musique électronique. 5 jours de concerts dans quelques salles parmi les plus représentatives de la scène musicale parisienne. Du 27 juin au 1er juillet 11 évènements sont proposés tout au long de la journée et de la nuit.

La soirée d’ouverture verra la présentation du nouveau projet dOP, Les fils du Calvaire, mais aussi Pillowtalk et Aquarius Heaven. Ça sera à 19h30 au Cabaret Sauvage.

Le jour suivant on repartira du même lieu, en plein cœur du Parc de la Villette. Plusieurs représentants de Border Community prendront le relais : James Holden avec sa conception tout à fait originale et intimiste de la musique électro et la voix double et profonde de Kate Wax pour en citer que deux. L’ancien saxophoniste de Married Monk s’enchaine avec son nouvel univers « synthés » et ses machines électroniques.

On déménage au Trianon pour le troisième rendez-vous : Modeselektor live et Pellegrino Thermal team sont à l’affiche. Aux sons bruts et bien souvent délirants du premier suivra le mélange musical éclectique de Sound Pellegrino, à la frontière entre house, hip-hop et techno.

Du vendredi 29 au samedi 30 juin on retourne au Cabaret Sauvage, pour une nuit de programmation ininterrompue en compagnie de quelques uns parmi les plus grands interprètes de la techno minimale.

Onze heures non stop pour la dernière nuit au Cabaret Sauvage, de Rone à John Talabot en passant par Nina Kraviz : deep house, techno et acid house les genres entrelacés par cette programmation.

Et le rendez-vous du premier dimanche de juillet est à 14h00 toujours dans le Cabaret du Parc de la Villette : une scène entièrement new-yorkaise vous est présentée, avec la nouvelle génération house représentée par Wolf+Lamb et Objektivity. Le dimanche poursuit au Trianon avec Laurent Garnier et son nouveau projet LBS, ce qui s’annonce comme la synthèse la plus réussie de tout son répertoire.

Et pour la dernière soirée du Festival, après la Gaité lyrique l’été dernier, c’est le Rex Club qui accueille les héritages du dimanche new-yorkaise Body & Soul : pendant les dernières années ’90, des gens de toutes classes et de tous âges levaient, semaine après semaine, leurs mains au ciel à l’honneur de la musique house. L’ame encore vivante de ce club new-yorkaise se réunit pour commémorer et clôturer ce dernier « Rendez-vous » du festival.

Vernissage suréaliste à la Dorothy’s Gallery-American Center for the Arts
Les meilleurs poissons d’avril de 2012
Celeste Bronzetti

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *