Musique

Kota the friend enflamme la Bellevilloise !

Kota the friend enflamme la Bellevilloise !

01 octobre 2019 | PAR Luca Juilliard

A l’occasion de la sortie de son second album « Foto« , Kota the friend s’est produit hier soir dans l’intimité du sous-sol de la Bellevilloise. Le jeune rappeur originaire de Brooklyn a ouvert pour le temps d’une soirée les portes de son univers « Boom-bap » combinant soul, jazz, poésie et rythmiques nonchalantes. Retour sur un début de carrière prometteur et sur une soirée parfaite dans le mythique club bellevillois. 

Un deuxième album ambitieux

Vous ne connaissez peut-être pas son nom mais Kota the Friend n’en est pas à son coup d’essai. Son second album Foto sorti le 15 mai dernier fait l’objet d’un engouement particulier outre Atlantique. Approché par plusieurs labels, le rappeur reste en indépendant et organise avec son entourage une importante tournée américano-européenne. Son single Colorado comptabilise plus de 4 millions de vues sur la plateforme Youtube.

 

Le style Kota the Friend

Le jeune new-yorkais surprend par son style de rap résolument jazzy, rafraîchissant à l’heure de la trap et des basses boostées. Dans ses textes, il nous dévoile ses sentiments avec une honnêteté touchante alliant punchlines techniques et refrains lancinants. Son écriture chiadée, mise en avant dans ses clips systématiquement sous-titrés, est devenu au fil du temps sa marque de fabrique. C’est donc plein d’espoir que je me suis rendu dans le sous-sol de la Bellevilloise, sachant d’avance que la soirée serait résolument Hip-Hop.

Le concert

Après un warm-up efficace administré par le beatmaker Ohzora Miyagi (Tory Lanez, Caballero & Jeanjass, Krisy) et par son propre Dj, Kota the Friend arrive sur scène dans une salle chauffée à blanc et prête à exploser. Il se lance dans un freestyle a cappella résolument old school, rappelant un certain Ice cube par ses rimes franches et son sens du rythme. La foule répond par des “Oh” et des applaudissements conséquents, le concert est lancé. Le rappeur sait quels sont ses titres les plus connus et prend plaisir à en raconter l’origine dans des monologues touchants.

 

Une belle surprise 

L’ordre réfléchi du set est efficace et atteint son climax sur les morceaux Backyard et Colorado durant lesquels le chanteur appelle quelques chanceux à le rejoindre pour danser. L’impressionnante dépense d’énergie transforme ces morceaux normalement calmes. Le public de la Bellevilloise est totalement conquis à l’arrivée du rappel et la communion est belle à voir. A la sortie, on aperçoit sur les visages des sourires euphoriques typiques des concerts réussies. Certains disent qu’ils iront écouter tel morceau pour le redécouvrir. D’autres expriment leur joie, dithyrambique sur la qualité de la prestation. Un beau moment de musique !

Luca Juilliard 

 

Remerciements : 

Klara de Restless Minds Prod.

Salomé et Carla

« The Puppet Showman », spectacle de marionnettes des Francophonies 2019 !
L’inondation, création lyrique sur le lit du théâtre
Luca Juilliard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *