Pop / Rock

Royal Blood  « How Did We Get So Dark ? » : Retour en force du duo britannique !

Royal Blood « How Did We Get So Dark ? » : Retour en force du duo britannique !

12 mars 2018 | PAR Jean-Christophe Mary

Le duo garage rock britannique affirme son identité et confirme qu’il est fait pour durer.

Dès la sortie de leur premier album éponyme en 2014, le succès du duo britannique a été foudroyant. Rapidement numéro 1 en Grande Bretagne, atteignant le top 20 dans douze pays et se vendant à plus d’un million d’exemplaires, Mike Kerr (chanteur, bassiste) et Ben Thatcher (batteur) ont fait les premières parties Foo Fighters, recevant des mains de Jimmy Page le Brit Award du meilleur groupe anglais en 2015. Dans le sillage d’un premier album marquant, ce dernier « How Did We Get So Dark » enfonce le clou d’un rock particulièrement percutant qui sonne résolument entre le metal et le rock stoner. Multiplications des effets sonores, empilage successif de riffs de basses électriques ou de frappés sec sur les cordes de basse, roulements de fûts à gogo, le résultat nous laisse chaos, sous le choc de cet univers aux voix polyphoniques qui s’envolent haut dans les aigües. C’est de ce décalage que sont nées les chansons musclées de ce second album fortement inspiré par les ainés Muse, QOSTA ou The Black Keys. Sans pour autant tombé dans le piège du clonage, les Royal Blood possèdent un son bien à eux, identifiable tout de suite. L’album s’ouvre sur un « How Did We Get So Dark ? » d’anthologie et d’entrée le ton est donné : c’est lourd, massif puissant, on en prend plein les oreilles. Enrobées de de boucles électro et de parties de synthés discrets, les mélodies de « Lights Out », « I Only Lie When I Love You » ou « Look Like You Know » sont particulièrement accrocheuses. Et c’est comme ça tout au long des dix titres : la basse-jouée comme d’une guitare électrique- dissone de toute part, les rythmiques hypnotiques et répétitives échafaudent un mur de son impressionnant, savamment amplifié à partir d’amplis de guitare, d’amplis de basse et de multiples effets sonores. Le chant mélodieux et accrocheur fait aussi partie de l’ADN du duo. Bref cet album et du pain béni pour ceux qui aiment les déflagrations soniques, le garage rock et le rock stoner des 90’s.

Jean-Christophe Mary

A l’Opéra comique, « La Princesse légère » ouvre les portes de la gravité aux enfants
Agenda Culture de la Semaine du 12 mars
Jean-Christophe Mary

Une réflexion sur « Royal Blood « How Did We Get So Dark ? » : Retour en force du duo britannique ! »

Commentaire(s)

  • Dominique Nimmo Evans

    Ravie de lire cet article
    C’est une découverte pour l’inssasiable curieuse que je suis merci!

    mars 16, 2018 at 10 h 48 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *