Pop / Rock
Philippe Manœuvre ouvre la 5eme édition du Festival Rock The Pistes

Philippe Manœuvre ouvre la 5eme édition du Festival Rock The Pistes

14 mars 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Lee « Scratch » Perry, Shaka Ponk, Cali.… il y a eu de grands noms ici, au festival Rock The Pistes. Demain les Brigitte offriront le premier concert de la cinquième édition du festival, à Morgins, sur la partie Suisse du plus grand domaine skiable au monde.

En guise de mise en bouche, les monégasques de Miss America ont donné un concert dans le nouveau quartier chic d’Avoriaz,  l’Amara. Tommy Roves ( voix et guitare), Dimitri Walas (voix et guitare), Lola Evangelista (Basse et voix) et Morgane Taylor (batterie et voix) ont offert un vrai souffle rock à la programmation, qui selon Philippe Manœuvre, parrain du festival « est très pop, car notre monde est pop ».


On rencontre le journaliste de Rock & Folk et Métal hurlant lors d’un point presse dans le bus Gibson. Le célèbre fabriquant de guitares a rejoint cette année les partenaires du Festival. L’occasion d’une discussion assez franche. On lui demande : « Est ce que le rock est politique ? ». Il répond laconiquement :
« Les rockeurs ne votent pas. » Il se modère : « Faire du rock ça veut pas dire aller voter, on est pas là pour indiquer quoi voter, on est là pour la liberté ». On le questionne encore mais cette fois sur le festival Rock The Pistes même : « Qu’est ce que vous faites là ? ». La réponse est précise :
« Je viens tous les ans depuis le démarrage. Jojo ( ndlr : le directeur des portes du soleil) est un ami. Je venais pour les relais Harley à Morzine. A l’époque, a Avoriaz se déroulait le festival du film fantastique. Quand cela s’est arrêté, ils ont eu envie de faire autre chose, ils ont cherché, ambitieusement, à créer un événement. L’idée était de calquer sur ce qui se passait par exemple en Autriche où dans les stations, des DJ sets et des concerts avaient lieu. Il y avait cette volonté d’amener autre chose que le ski à la neige. Les Portes du Soleil cela veut dire sept endroits pour accueillir des groupes. C’est une performance humaine, technique. Moi en tant que rockeur cela m’intéressait d’amener Bertignac en haut des pistes et de voir. Est-ce que ça donne des bons concerts se demande-t-il.
« Effectivement, les artistes sont un peu troublés, c’est un challenge. Il faut imaginer un public constitué de gens qui s’arrêtent en ski. Et ils arrivent à faire entre 1500 et 5000 personnes pendant une performance. Tous trouvent cela génial et en gardent un souvenir rare. L’année dernière Pete Doherty est venu ( ça lui arrive de plus en plus semble-t-il), amené en hélicoptère. C’est quelque chose de spécial. Il fait froid, il se passe quelque chose, ce n’est pas le confort d’une salle de spectacle. Il faut monter des scène en altitude. Et pour le moment, grâce à la date choisie, cela assure un beau temps chaleureux »

Alors, les Brigitte arriveront-elles sur scène en Moon-Boots pailletées ?

Tout le programme ici.

Infos pratiques

Palais des Sports
Aéroport du Bourget
Dstxh-Sarah

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *