Pop / Rock
Paul Mc Cartney, « Flowers In The Dirt »

Paul Mc Cartney, « Flowers In The Dirt »

10 mai 2017 | PAR Jean-Christophe Mary

Pour les 30 ans de l’album culte « Flowers In The Dirt » de Paul Mc Cartney, Universal propose une belle réédition à ne pas manquer.

Depuis quelques années, l’ancien Beatles nous fait redécouvrir sa carrière musicale solo. Après les rééditions « Venus And Mars » et « At The Speed of Sound » et l’atnhologie Pure sortie l’an dernier voici « Flowers In The Dirt ».

Après avoir connu la gloire avec les Beatles dans les 60’s et avec les Wings dans les 70’s, Paul McCartney connaît une série de revers avec ses albums produits dans les 80’s. Conscient qu’hormis l’excellent « Tug of War » paru en 1982, ses albums « Pipes of Peace » (1983), « Give My Regards to Broad Street « (1984 ), « Press to Play « (1986 ) et « Choba B CCCP » (1988) n’ont pas été à la hauteur des attentes du public, alors il décide de retrousser les manches pour s’atteler à l’écriture de ce qui donnera « Flowers in the Dirt ». L’idée est d’écrire une série de chansons en tête avec Elvis Costello comme il le faisait avec John Lennon, dont certaines apparaissaient sur Spike de Costello et dont quatre se retrouvent ici. La collaboration McCartney-Costello se révèle être une réussite aux niveaux des thèmes abordés , des sons et des productions plus ambitieux pour Flowers in the Dirt. Le résultat n’a pas nécessairement abouti à un album plus réussi que ses prédécesseurs, mais il avait plus de cœur, d’ambition et de nerf, ce qui était la bonne option. Cet album est passé entre les mains de neuf producteurs différents parmi lesquels Trevor Horn, Mitchell Froom et Chris Hughes et aura servi de tremplin pour relancer les tournées de Paul Mc Cartney.
Nous retrouvons donc de belles chansons dans des versions remixées en 2017 et quelques autres moins connues. Sur ces deux CD de plus d’une heure, chacun y trouvera son compte. La signature Mc Cartney y est reconnaissable entre mille, dominée par la variété des sons, la souplesse des mélodies, la richesse des harmonies. Mentions particulières pour ces versions poignantes de « My Brave Face », « des chansons en forme de clin d’oeil reggae « How Many People », folk entrainant « Put It There », le groovy « Rough Ride », le rock’n’rollesque « Figure Of Eight » les émouvantes « We Got Married » ou poignantes « Distractions » soit un bel équilibre dans ce contenu que l’on redécouvre avec plaisir et permet de mesurer à quel point le génial bassiste a pu relancer sa carrière solo après cette crise commerciale et artistique des années 1980.

Titres
Disc: 1
1. My Brave Face (2017 Remaster)
2. Rough Ride (2017 Remaster)
3. You Want Her Too (2017 Remaster)
4. Distractions (2017 Remaster)
5. We Got Married (2017 Remaster)
6. Put It There (2017 Remaster)
7. Figure Of Eight (2017 Remaster)
8. This One (2017 Remaster)
9. Don t Be Careless Love (2017 Remaster)
10. That Day Is Done (2017 Remaster)
11. How Many People (2017 Remaster)
12. Motor Of Love (2017 Remaster)
13. Où Est Le Soleil? (2017 Remaster)

Disc: 2
1. The Lovers That Never Were (Original Demo)
2. Tommy s Coming Home (Original Demo)
3. Twenty Fine Fingers (Original Demo)
4. So Like Candy (Original Demo)
5. You Want Her Too (Original Demo)
6. That Day Is Done (Original Demo)
7. Don t Be Careless Love (Original Demo)
8. My Brave Face (Original Demo)
9. Playboy To A Man (Original Demo)

Gagnez le hors-série de l’expo Heures italiennes
« Cured Lol Tholhurst », Le parcours du groupe qui a inventé le rock gothique raconté de l’intérieur
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *