Pop / Rock
One Night of Queen : Freddie Mercury est toujours là

One Night of Queen : Freddie Mercury est toujours là

01 octobre 2013 | PAR Christophe Dard

[rating=4]Gary Mullan et son groupe The Works sont en tournée en France et reprennent les plus grands titres du groupe à l’époque de Freddie Mercury. L’affiche ne semble pas alléchante mais il faut toujours se méfier des apparences…

Un spectacle qui reprend les chansons de Queen avec un chanteur qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Freddie Mercury… La promesse du départ a tout d’une arnaque à la nostalgie. Mais il suffit de quelques premières notes pour se rendre compte que les préjugés sur la musique sont souvent trompeurs.
Certes on retrouve trois musiciens, un chanteur à moustaches avec des tennis, un marcel avant de finir torse nu avec mimiques et déplacements d’un bout à l’autre de la scène (bref la copie conforme de Queen en concert dans les années 80) mais le chanteur, Gary Mullan, et son groupe The Works ont trop de respect pour tomber dans la caricature pathétique d’un tour de chant qui fait regretter l’original au bout de 10 minutes. Gary Mullan a remporté un concours en tant que meilleure incarnation de Freddie Mercury dans une émission de télé-réalité « Stars In Their Eyes » en Grande-Bretagne en 2000 mais la voix est moins spectaculaire que celle de son idole et sur Bohemian Rhapsody, le groupe s’efface quelques instants pour laisser la version originale d’un instrumental mythique.

Les grands succès au programme
La force de One Night of Queen est d’assurer le show sans temps mort et d’embraser le public venu découvrir ou redécouvrir ce groupe formé au début des années 70. Par conséquent, la playlist est pleine de titres que tout le monde connaît, des hymnes des stades We are the champions et We will rock you en passant par les madeleines Somebody to love et Don’t stop me now ou bien encore les toniques Radio gaga, I want to break free ou Bicycle race. On regrettera juste le manque d’exploration vers des titres plus personnels, notamment ceux de l’album Innuendo, reconnu par certains comme étant le plus abouti du vivant de Freddie Mercury et sorti quelques mois avant son décès en 1991.
23h… Fin du spectacle. Pendant plus de 2 heures, on a retraversé l’époque cheveux longs, rock psychédélique et expérimental et les années fastes du groupe dans les années 80 avec moustaches, batteries, synthétiseurs et grosse ambiance dans les stades.
On n’a qu’une envie, dire merci à Gary Mullan et sa bande de nous rappeler que Queen est un groupe mythique autant que les Beatles ou les Stones et de nous donner envie de remettre leurs titres dans nos oreilles. Et leur souhaiter que le Show must go on comme le chantait Mercury dans ce testament musical aussi puissant que poignant en 1991. Ca tombe bien, après l’Olympia de Paris ce week-end, One Night of Queen est en tournée dans toute la France ces prochains jours.

Dates de la tournée :
-Aix en Provence vendredi à 20h30.
-Lyon samedi à 20h.
-Toulouse mardi 8 octobre à 20h30.
-Bordeaux mercredi 9 octobre à 20h30.
-Tours vendredi 11 octobre à 20h.
-Rennes samedi 12 octobre à 20h30.
-Nantes dimanche 13 octobre à 17h.
-Amnéville mardi 15 octobre à 20h30.
-Strasbourg mercredi 16 octobre à 20h30.
-Lille samedi 19 octobre à 19h.

Site officiel

Visuels : (c) DR

Goncourt et Médicis: la deuxième sélection des prix littéraires dévoilée
« Zelda et Scott» au Théâtre La Bruyère à Paris : Sara Giraudeau au sommet de son art
Christophe Dard
Diplômé d'un Master d'histoire contemporaine et d'une école de radio, Christophe est journaliste, passé notamment par Europe 1. Il travaille depuis 2013 pour Toute la Culture. Compte Instagram : https://www.instagram.com/christophe_dard/?hl=fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *