Pop / Rock

Culturoscope : Les solides mirages de François and the Atlas Mountain [Interview]

Culturoscope : Les solides mirages de François and the Atlas Mountain [Interview]

17 novembre 2017 | PAR Yaël Hirsch

Né à Saintes, François Marry a vécu à Bristol et Bruxelles. Avec ses Atlas Mountain, il est l’un des seul frenchies à être signé sur un label anglais, Domino Records. Alors qu’il est de retour à Paris depuis peu, qu’il vient d’enchanter la Cigale avec un véritable spectacle planant (danseurs à l’appui, lire notre Live-Report) et que le dernier album de François and the Atlas Mountain, Solide Mirage, vient de sortir en version Deluxe, nous l’avons rencontré dans le cabinet de curiosité du Jardin Imparfait avec les équipes de l’Eicar. Rencontre avec un poète européen, qui met ses yeux perçants, ses mots précis et ses cordes sensibles au service d’une musique plus engagée, et néanmoins toujours aussi diverse et planante. Un Culturoscope sous le signe de l’Europe et de la musique…

Price, le conte initiatique insipide de Rodolphe Dana
Retour à l’origine du monde (numérique) avec la Biennale Némo
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *