Musique

La playlist de la tardive découverte

La playlist de la tardive découverte

07 avril 2018 | PAR Antoine Couder

Cette semaine, c’est (presque) all french avec  Pirouette, Contrefaçon, Super Java, Mai Lan et une découverte un peu tardive, mais énorme : Mihuma.

Autopilote – Mai Lan 

Grand écart entre Power ballade et esprit punk, Mai-Lan repeignant son décor cosmique pour s’envoler aux confins de l’univers, des fois qu’on aimerait lui courir après, des fois qu’on voudrait la rattraper … Une synthèse franco-électro qui se distingue du lot même si toujours, avec la chanteuse,  on se demande où elle a vraiment envie d’atterrir.

All in all- Super Java 

Là non plus, ça ne casse pas forcément trois pattes à un canard même si l’ambiance Vampire Week-end est loin d’être déplaisante lorsqu’elle part en sucette pop. Non, la raison pour laquelle on sélectionne ce clip tient clairement aux plans autour et dans la piscine où les jeunes filles en maillot une pièce sont tout simplement sublimes.

20 juillet 2014- Mihuma 

Mais passons aux choses sérieuses, la classe toute simple du gars méritait bien de relancer ce titre. Mélange subtil de groove sans esprit de chapelle (on pense au « father » Juan Rozoff) et propos sans ambiguïté, sans poses ni postures branchées. Mihuma se déhanche à travers les gouttes de Booba et des autres, tout sec tout ensoleillé… Le boss c’est peut-être lui.

Décibelle- Contrefaçon

Un peu plus loin dans les recoins de l’excellence française, pour le coup parisienne, la bande Contrefaçon qui veut réinventer le cinéma dans ces clips exploratoires est toujours au top, ici le chant magnifique- franchement Faustien- dans cette façon de vendre l’éternité pour la musique. Et de montrer que l’on peut faire table rase du passé (et de la télé). À suivre !

Tu peux compter sur moi – Pirouette

Ben ouais Pirouette, et alors ? Pourquoi ne pas regarder sous la table de la variété néo pop ? C’est pas mal aussi sous les jupes de la rime directe, images crépitantes de l’amour en danger, vérité toute nue entre mots du quotidien et accélérations mélodiques … Brillant, le duo chante d’une façon quasi épistolaire et tient la tension jusqu’au bout. Chanson française, tu peux également compter sur moi.

 

La conférence des oiseaux à l’Athénée Louis Jouvet, une ballade (en)chantée et mystique.
« Artistes et robots » : une exploration troublante des nouvelles frontières de la création artistique
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », une autofiction portée par l’histoire de la musique enregistrée qui a été sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il écrit actuellement une fiction anthropologique se déroulant entre l’Allemagne, la Suisse et la France.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *