Musique
Playlist de la semaine (15)

Playlist de la semaine (15)

11 mai 2013 | PAR Bastien Stisi

Born Ruffians - BirthmarksLe nouveau clip sacrilège de David Bowie, la polémique entourant la collaboration Indochine/Dolan, et le pétillant retour des Born Ruffians…la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute la Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants : 

1. David Bowie, « The Next Day »

Sacré casting pour le clip du second extrait de The Next Day de David Bowie ! En plus de Bowie lui-même, christianisé et prophétisé, Marion Cotillard interprète le rôle d’une prostituée sous l’emprise d’une force obscure, alors que le caméléon Gary Oldman enfile les habits d’un prêtre amoral venant grandir un peu plus l’assemblée d’hommes d’Église regroupés dans un bordel luxueux et rock and roll…

2. Lauryn Hill, « Neurotic Society »

Une décennie passée dans le mutisme musical le plus total, égarée entre les premières pages des tabloïds à sensations et des « Arrête-moi si tu peux » perpétuels avec le fisc, et enfin, la fin du suspense : Lauryn Hill devra s’acquitter de trois mois de mitard fermes à cause de ses démêlés pécuniaires. Voilà pour la mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que l’ancienne mythique chanteuse des Fugees a profité de cette médiatisation soudaine pour faire paraître le titre « Neurotic Society », parfaitement vindicatif et tranchant, le premier en plus de dix ans. On se console.

3. Los Porcos, « Do You Wanna Live »

Si l’on ne sait toujours pas exactement ce qu’il adviendra de la folie des sublimes mancuniens WU LYF, on sait désormais que trois d’entre eux sont parvenus à s’échapper de l’asile psyché et ténébreux dans lequel le groupe végétait depuis une année, pour aller s’encanailler en s’inventant des groins sur le bout du nez et un nouveau projet au bout des guitares, sans pour autant se laver les mains : Los Porcos, contrairement à ce que son nom indique, c’est toujours fou, mais c’est bien propre. Un peu trop peut-être ?

4. Indochine, « College Boy »

Des boulettes de papier, des moqueries, du sang, de la pisse, des stigmates névrotiques dans l’âme et sur le corps…Et puis une reconstitution de la Passion du Christ avec des collégiens qui filment une crucifixion grandeur nature avec leur téléphone portable, supplice iconique terminé par une flopée de balles venant déchiqueter la chair d’un jeune collégien, archétype du souffre-douleur traumatisé par ses congénères adolescents. La violence crescendo et le clip du « College » d’Indochine, réalisé par Xavier Dolan, ont provoqué de vives réactions cette semaine. Le CSA a même évoqué la possibilité d’interdire très bientôt la vidéo aux moins de 16  ans et moins de 18 ans…

5. Born Ruffians, « Needle »

Pop colorée et enflammée, humeur enrichissante et virevoltante, revoilà les canadiens les plus excitants de la décennie et l’irrévocable « Needle », single performant et intelligent, porteur d’un troisième album Birthmarks plus convaincant que jamais. Sourires sur le visage, et les Born Ruffians hurlant majestueusement dans les esgourdes.

6. Yan Wagner, « Some Velvet Morning (Lee Hazlewood; Nancy Sinatra cover) »

Quelques mois après la sortie du brillant Forty Eight Hours et avant de venir poser sa voix incantatrice de crooner technoïde au cours d’une planelle de festivals estivaux, le brillant protégé d’Arnaud Rebotini Yan Wagner revient avec un nouveau morceau, « Some Velvet Morning », une reprise synthpop, froide et aérienne de l’excellent « Some Velvet Morning » du producteur Lee Hazlewood et de la délicieuse Nancy Sinatra.

7. Europe, « The Final Coundown »

On ne pouvait pas la louper (affirmation contestable). Tapons fort dans nos mains, hissons nos drapeaux à douze étoiles jaunes très haut dans les cieux, et célébrons comme il se doit la Journée de l’Europe, qui avait lieu ce jeudi, en lui associant le morceau le plus kitsch et le plus chevelu de l’histoire du glam rock. Gloire à l’Europe, gloire aux gentils suédois du même nom (qui seront à l’affiche du prochain Hell Fest, quand même), et gloire à ces riffs et ces mugissements  « héroïsant » d’une autre galaxie.

La plupart des morceaux de la playlist sont à retrouver sur la page Deezer de Toute la Culture.

Visuel : (c) pochette de Birthmarks de Born Ruffians

Le petit clip qui change la vie des seins des filles
Les Revenants d’Ostermeier à l’Hippodrome de Douai
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture