Musique
Ouverture du festival Présences 2012

Ouverture du festival Présences 2012

16 janvier 2012 | PAR Marie Charlotte Mallard

Le festival de création musical de Radio France Présence s’est ouvert ce week-end au théâtre du châtelet. Consacré à la musique contemporaine et à la création il met cette année en lumière le talent du jeune compositeur argentin Oscar Strasnoy. Trois opéra et six créations mondiale seront interprétés par les différentes formations permanentes de Radio France, ainsi que par des ensembles invités, des chefs et solistes réputés. En outre, des œuvres de Britten, Mahler, Schumann, Stravinsky ou encore Luciano Berio, appartenant à l’univers d’Oscar Strasnoy, viendront étoffer la programmation.

En consacrant cette 22e édition à Oscar Strasnoy, les organisateurs du Festival Présences accordent pour la première fois une place plus importante à l’opéra et au chant. Strasnoy s’intéresse en effet particulièrement à l’art lyrique. Lors du concert inaugural (donné le vendredi 13 janvier au Théâtre du Châtelet du festival) nous avons d’ailleurs pu entendre Le Bal, création française, sorte d’opérette contemporaine, inspirée d’une nouvelle d’Irène Nemirovsky présentée ce soir-là, dans une version sobrement mise en espace par le librettiste, Matthew Jocelyn, avec d’amusants dessins d’Hermenegildo Sabat projetés sur un écran au-dessus de l’orchestre dirigé par l’Estonienne Anu Tali. La distribution est dominée par Miriam Gordon-Stewart, véritable chanteuse-actrice elle est extraordinaire dans le rôle de cette mère de famille, bourgeoise parvenue, légèrement hystérique. On salue également la Norvégienne Ann-Beth Solvang, la jeune soprano Trine Wilsberg Lund dans le rôle de l’adolescente rebelle et facétieuse, et la prestation haute en couleurs du ténor français Fabrice Dalis. Le Bal, œuvre pleine d’humour a étonné par sa dimension comique ainsi que par son extrême versatilité : cordes moqueuses, vents sarcastiques, effets syllabiques, onomatopées, ricanements, tant de procédés qui confèrent à l’œuvre du compositeur une dimension théâtrale indubitable.

Samedi, nous avons pu écouter deux créations hommages à Luciano Bério dont Ecos, un cycle de 14 pièces pour instruments solistes, ou chaque pièce fait échos aux fameuses Sequenza de Bério. La musique de Strasnoy semble ici tenaillée par un dialogue à la fois avec le répertoire musical, mais aussi avec la littérature. En effet, dans cette pièce le compositeur utilise des fragments de Cendrillon (dans les versions de Grimm et de Perrault), quelques mots prononcés par l’instrumentiste articulent le morceau. Enfin samedi soir le compositeur rendait hommage à Paganini avec une création mondiale commande de Radio France : un concerto pour violon inspirés de trois des 24 Caprices pour violon seul de Paganini, interprété par la soliste Latica Honda-Rosenberg. Le programme de dimanche était lui aussi très varié : de la musique d’ensemble, une opérette à capella. Autant d’œuvres qui font d’Oscars Strasnoy un artiste inclassable. Sa musique, véritable mélange des genres, brasse différents styles (on y retrouve Malher, Debussy, Stravinsky, Bério ou encore Ravel), et interpelle par sa diversité. Une diversité qui la rend captivante et maintient sans cesse l’intérêt du spectateur. On attend donc avec impatience le week-end prochain pour pouvoir découvrir les autres facettes de la personnalité musicale d’Oscar Strasnoy.

 

Gagnez 2×2 places pour l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam au Théâtre des Champs Elysées le 22 janvier
Guimarães, Capitale Européenne de la Culture en 2012
Marie Charlotte Mallard
Titulaire d’un Master II de Littérature Française à la Sorbonne (Paris IV), d’un Prix de Perfectionnement de Hautbois et d’une Médaille d’Or de Musique de Chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, Marie-Charlotte Mallard s’exerce pendant deux ans au micro d’IDFM Radio avant de rejoindre la rédaction de Toute la Culture en Janvier 2012. Forte de ses compétences littéraires et de son oreille de musicienne elle écrit principalement en musique classique et littérature. Néanmoins, ses goûts musicaux l’amènent également à écrire sur le rock et la variété.

One thought on “Ouverture du festival Présences 2012”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture