Musique
OrelSan et Clara Luciani triomphent aux Victoires de la musique

OrelSan et Clara Luciani triomphent aux Victoires de la musique

12 février 2022 | PAR Yaël Hirsch

Nommés chacun dans quatre catégories, OrelSan et Clara Luciani triomphent et remportent les Victoires respectives du meilleur artiste féminin et masculin, du meilleur album et de la meilleure chanson. OrelSan y ajoute celle de la meilleure création audiovisuelle avec la mini-série Montre jamais ça à personne. 

Les super-confirmés

Pas de suspense donc pour cette 37e édition des Victoires de la musique. Alors que Civilisation d’OrelSan (lire notre article), sorti en novembre dernier et triple disque de platine, est le meilleur album vendu de l’année 2021, c’est lui qui remportent la victoire de l’artiste masculin, de la meilleure création audiovisuelle et celle de la meilleure chanson avec « l’odeur de l’essence ». À noter que le chanteur est en tournée depuis le début de l’année et notamment à l’affiche des Francofolies. Sorti en juin, le Coeur de Clara Luciani a visé juste après le succès de Sainte-Victoire : c’est le meilleur album de l’année et elle est sacrée artiste féminine. 

Les révélations 

Du côté des révélations, l’univers décalé que Barbara Pravi, candidate à l’Eurovision propose avec la chanson « Voilà » ou encore avec ses Prières décalées, en fait résolument la chanteuse à suivre. Tandis que l’univers réaliste et postindustriel des frères de Saint-Etienne : Terrenoire rafle la victoire de la révélation masculine. Un univers puissant découvert aux Inouïs de Bourges en 2018 et qu’on a adoré entendre en acoustique au festival Qui Va Piano Va Sano (lire notre article). 

Les perdants 

Parmi les perdants de ces victoires de la musiques 2022, on compte Angèle, malgré son documentaire « authentique » et sa chanson  « Bruxelles je t’aime », Feu Chatterton! malgré un magnifique album et « Monde nouveau », la chanson qui devait nous sortir de la pandémie, ainsi que Juliette Armanet… 

visuel (c) Couverture de l’album d’OrelSan. 

 

 

Ivo Van Hove met en scène Don Giovanni à l’Opéra Bastille
Pelléas poétique au chevet de la prosodie à Montpellier
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture