Musique

Mika a décroché les étoiles

28 avril 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

En concert à Bercy  pour  deux dates, le roi de la pop a offert un spectacle dément et égrainé ses paroles tristes sur fond acidulé. Un univers à la Tim Burton dans l’étrange Noël  pour un show très réussi.

La première partie du concert était assurée par le groupe québécois « la panthère rose »,  dont la chanteuse a annoncé la couleur :  « nous distraire  » avant l’arrivée de la star. Notons tout de même  une reprise très réussie du « Tourbillon de la vie ».

Très vite, Mika est arrivé, enfin, d’abord ses musiciens, dans une saynète fifties. Une famille américaine « moyenne  » est posée devant la télé pendant que maman fait le ménage. Dans la petite lucarne, le présentateur annonce le décollage imminent d’une fusée dans laquelle se trouve bien sur le chanteur…paf, explosion, c’est le drame! Mika arrive par les airs et attaque par le tubesque « Relax».

Le concert se poursuit avec un mix du nouvel album « The boy who knew too much » et du  premier « Life in cartoon » . Deux heures de grand show, avec deux thématiques, les étoiles et la mort.  La première partie du concert offrait une scénographie portée sur les planètes, la seconde a vu apparaître un cimetière. Entre, un cahier géant sur lequel sont projetés des vidéos bluffantes, des lancers de ballons et une valise trappe dont l’artiste sort d’innombrables accessoires. Est-il utile de  dire que la valise se transforme en tombe?

Il faut saluer les musiciens et particulièrement les choristes, vêtues de robes à tutu phosphorescentes à faire hurler toute fashionista qui se respecte.

Un superbe concert donc qui installe Mika comme un nouveau roi de la pop dont la force est de faire crier  à une salle   « no happy ending! »…avec le sourire  !

 

Album : The Boy Who Knew Too Much (Barclay/Universal)

 Crédit photo (c) Dave Ziskind

Barcella l’irrésistible crooner des temps modernes
Vincent Cassel incarnera Fantômas
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Mika a décroché les étoiles”

Commentaire(s)

  • Géraldine Pioud

    Alors comme ça t’as kiffé?
    Et ben tu vois… ;-)))))))

    avril 28, 2010 at 9 h 41 min
  • une bonne leçon pour la bobo plus bourgoise que bohèmme que je suis…un concert en fosse, ça change tout!!!

    avril 28, 2010 at 13 h 02 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *