Musique

Medi en concert au Café de la Danse

Medi en concert au Café de la Danse

28 avril 2011 | PAR Claire Linda

Ce  niçois aux cheveux longs et au look seventies, s’est fait connaître en 2006 avec le groupe rock, Medi and the Medecine Show. Il a notamment participé à l’album Bowie Mania, avec une reprise très personnelle de Rebel Rebel. De nombreuses premières parties prestigieuses (Duffy, Supergrass), lui assurent une petite réputation. Enthousiasmé par son premier single, How Would You Do It, Marc Thonon, patron du label Atmosphérique, permet à Medi d’enregistrer son second disque à Los Angeles, chez le producteur Tony Berg (Beck, Black Rebel Motorcyle Club).

Medi  sait tout faire, ancien batteur du frétillant Charlie Winston, Medi joue aussi de la guitare et chante avec une énergie rare et une qualité vocale  puissante, proche des grandes voix soul et rock. Il a le rythme chevillé au cœur et offre un premier album solo brillant « You Got Me Moving » enregistré à Los Angeles. Celui-ci invite indiscutablement autant à la danse qu’à une écoute attentive de ce parolier multi-instrumentiste de 31 ans au tempérament sauvage et brillant. Au Café de la Danse le 28 avril,  le concert est une de ces date parisienne à voir !

« l’idée de départ que j’avais avant de m’attaquer à cet album: faire swinguer. Je me disais que quoi qu’il arrive, quelque soit le tempo, lent (Say The Word) ou plus rapide (Excuse My French), il fallait que les gens dansent sur ma musique, se prennent dans les bras façons 60’s ballroom et dansent à deux. » Ses titres parlent surtout d’amour, sous toutes ses formes, pourvu que le swing soit là, et de bien jolis slows sont aussi présents sur l’album « A Well Known refrain » et « No Right Way to Say Goodbye ». L’album,  « You Got Me Moving », est parcouru d’influences soul telles que Stevie Wonder,  Otis Redding  les Jacksons 5,  et des accents pop rock survitaminés,  un groove surprenant est enivrant.  Medi n’est qu’au début de ce qui s’annonce être un beau chemin de vie.

 

 

 

Infos pratiques

Daniel Humair : symphonie en Homme majeur
Animal Kingdom: Meute blessée
Claire Linda

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *