Musique
[Live report] Mayday ~ Now Here ~ au Zenith de Paris

[Live report] Mayday ~ Now Here ~ au Zenith de Paris

03 mars 2014 | PAR Sandra Bernard

Dimanche avait lieu, au Zénith de Paris, l’unique concert en France de Mayday (WU YUE TIAN en VO) véritables rock stars en Asie. Plusieurs milliers de personnes de tous âges s’étaient données rendez-vous pour cette soirée rock punchie et bon enfant.

[rating=4]

Pendant plus de deux heures, les cinq amis, Ashin (chanteur), Monster (Guitariste), Stone (Guitariste), Masa (Bassiste) et Ming (batteur) ont enchaîné les titres de leur dernier album studio en date « Second Round » (2011) décliné en deux versions (Now Here pour la version optimiste et No Where pour le volet plus pessimiste) ainsi que les tubes sélectionnés parmi leurs plus grands succès, alternant entre ballades romantiques, titres pop calibrés pour danser ou chansons étonnamment plus engagées. Leurs titres abordent des thèmes universels : les doutes, la peur de l’avenir, l’amour, la solitude, la poursuite de ses rêves et le non conformisme. Cultivant une image lisse et proprette, l’on comprend aisément le surnom de « Beatles du monde chinois » décerné par The Washington Post.

Le titre du concert Now Here est le pendant optimiste direct de la série de concerts de 2011 intitulés No Where, ayant pour thème la fin du monde selon la prophétie Maya. La narration et la succession des titres débutent de la même manière (laissant craindre une resucée d’une précédente tournée) mais diffèrent à partir du premier tiers du concert afin de proposer une nouvelle histoire. Afin d’appuyer cette démarche et de faciliter la compréhension du public, les paroles des chansons sont traduites sur les écrans géants. Chaque membre a également eu droit à plusieurs solos.

En plusieurs occasions, les membres du groupe se sont adressés au public en mandarin et en taïwanais (hélas non traduit en simultané) soulevant l’enthousiasme de la salle et instaurant un dialogue avec leurs fans dont plusieurs avaient fait le voyage spécialement de l’étranger pour cette occasion. A ce propos, on notera que le public présent était déjà conquis et que l’aspiration affichée de présenter la culture taïwanaise à de nouveaux publics n’a pas réellement abouti.

Habitué des concerts monumentaux, le groupe n’a pas dérogé en proposant un spectacle énergique et joyeux en minimisant les coupures de rythmes par des changements de costumes rapides. Trois écrans géants permettaient de suivre correctement le concert en tous points de la salle. Les chansons étaient accompagnées soit de vidéos illustratives soit de jeux de lumière bien définis. Musicalement impeccable, on regrettera les basses un peu (trop) présentes, récurrentes dans cette salle.

Autre point de déception concernait l’accueil et l’encadrement, ce qui a engendré plusieurs couacs et désagréments, heureusement compensés par le spectacle dont les différents airs restent longtemps en mémoire.

Toutefois, les membres du groupe ont fait la démonstration de leur énergie et leur plaisir communicatif a enflammé toute la salle. Le groupe a fait part de son plaisir de revenir à Paris et plusieurs membres ont exprimé le souhait de venir plus régulièrement dans la capitale française pour des concerts et en visite.

Site officiel

Visuel : Affiche du concert français + ©RB



Infos pratiques

Le Tourville
Théâtre 13 Seine
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture