Musique
Lyna Mahyem : « Je n’aime pas qu’on me prenne pour une star » (Interview)

Lyna Mahyem : « Je n’aime pas qu’on me prenne pour une star » (Interview)

28 mars 2022 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Après son premier album Femme Forte en octobre 2020, Lyna Mahyem est de retour avec son second opus intitulé Authentic chez le label Nouvelle Ecole. Un album de 16 titres qu’elle a élaboré avec plus de confiance et de sérénité. À l’occasion de la sortie de cet album, Toute la culture s’est entretenu avec Lyna Mahyem par téléphone. 

Toute la culture : Votre deuxième album Authentic est sorti. Comment l’avez-vous abordé par rapport au premier ? 

Lyna Mahyem : Cela faisait un petit moment que je préparais cet album. J’ai voulu être dans l’évolution parce que j’aime bien donner le meilleur de moi-même. Je ne voulais pas reproduire ce que j’avais déjà fait. J’étais en quête de renouveau pour ce nouvel album. 

Etiez-vous plus sereine et plus confiante que lors du premier album ? 

Oui, largement ! Pour ce second album, je n’ai eu aucun stress. J’étais très confiante parce que c’est vrai que j’étais très angoissée à la sortie de mon premier album. 

Quels sont les thèmes que vous vouliez aborder à travers les 16 titres de l’opus ? 

J’ai voulu mélanger les univers. Il y a la chanteuse Zaho avec qui est polyvalente. Tous les autres artistes de l’album sont polyvalents mais ont chacun leur identité musicale. Zaho elle est plus dans la chanson française tandis que Bramsito est plus dans l’urbain. Jok’Air est plus dans la pop et le rap tandis que Thabiti est dans le mélange oriental. Il vise la communauté comorienne et urbaine. Le message que je voulais faire passer, c’était surtout le mélange de passionné de musique avant tout et le partage. 

« J’ai l’impression que le public a mieux reçu ce second album que le premier. » Lyna Mahyem 

Est-ce qu’artistiquement, Zaho a été comme une grande sœur pour vous ?

Tout à fait ! Même dans la vraie vie d’ailleurs. Je ne la connaissais pas personnellement et elle m’a accueillie comme une petite sœur. Elle m’a conseillée, donnée des petites méthodes. Elle est très avenante et protectrice. Ça a été un honneur pour moi de collaborer avec elle dans mon album. 

Qu’en a pensé le public de ce second opus ? 

J’ai l’impression que le public a mieux reçu ce second album que le premier. Ils ont retrouvé de nouvelles choses. Ils ont senti l’évolution et n’ont pas hésité à me le dire. Dans l’ensemble, j’ai beaucoup de commentaires positifs. 

Vous êtes originaire d’Argenteuil dans le Val-d’Oise, êtes-vous devenue une vedette là-bas ? 

Je suis plutôt la star de mon père ! (rires). En vérité, je n’aime pas qu’on me prenne pour une star parce qu’il ne faut pas idéaliser une personne. Je reste humaine. Je fonctionne comme tout le monde. Je me lève le matin, je prends mon petit-déjeuner, je sors les poubelles… Je suis comme tout le monde ! Si je veux acheter mon pain en pantoufle, j’y vais. Je veux que les gens dans ma ville voient que je suis comme eux. 

Un dernier mot à faire passer pour celles et ceux qui soutiennent et vous ont fait des retours encourageants sur votre nouvel album ? 

Je leur dis un grand merci à toutes ces personnes-là. Ce sont ces gens-là qui me donnent de la force quotidiennement. Il m’arrive de recevoir des commentaires avec des critiques constructives et d’autres critiques qu’on appelle les « haters ». Mais bon, il faut de tout pour faire un monde. Mais en tout cas je remercie les personnes qui me soutiennent à fond parce que ça aide mentalement, moralement. Ça me fait aussi prendre du recul. Donc je dis un grand merci à ces gens-là ! 

Photos : © Coralie Waterlot. 

Lyna Mahyem, Authentic, Nouvelle Ecole (16 titres)=1. Ciao, 2. Ena W Yek, 3. Doux, 4. Mal de toi, 5. Emmène-moi (feat Zaho), 6. Je te promets, 7. 1.2.3, 8. Un peu de toi (feat Bramsito), 9. Vibes, 10. Paris, 11. Bobo, 12. Chouchou (feat Thabiti), 13. Papi Chulo, 14. Corner (feat. Jok’Air), 15. Alors c’est ça la vie, 16. S.O.S. 

La playlist toujours plus girly
Un moment de recueillement et de poésie A la Seine Musicale, avec le Chœur Accentus.
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture