Musique

Low : nouvel album, 20e anniversaire !

Low : nouvel album, 20e anniversaire !

23 mars 2013 | PAR Arnaud Berreby

Low est un groupe américain originaire du Minnesota et il sort ces jours -ci son dixième album, « The Invisible Way »(Sub Pop /Pias), coïncidant avec le vingtième anniversaire de cette formation minimaliste.

Ce combo est un trio dont la caractéristique principale est la douce harmonie émanant de leurs compositions. Leur musique est calme, éthérée, un brin mélancolique et elle traduit parfaitement leur état d’esprit : ces sont des gens tranquilles, équilibrés, membres de la si anachronique communauté des Mormons bien trop souvent caricaturés.

Alan Sparhawk(guitare) et Mimi Parker(percussions), couple à la ville comme à la scène, nous gratifient d’harmonies vocales étonnantes qui ne sont pas sans rappeler celles de leurs prestigieux ainés Emmylou Harris et Gram Parsons.

Low considère que les alcools et fumées diverses que nous ingurgitons sont des voleurs d’émotions, préférant exprimer ces dernières à travers leurs délicates compositions.

Toi l’insomniaque chronique torturé se questionnant sans fin sur le sens de la vie, aux paupières charbonneuses et lourdes comme des bouteilles de butane périmées, aux nuits erratiques et immaculées : passe ton chemin.

Toi qui pratiques l’amour physique frénétique en mode solo ou pluriel comme certains le ski alpin ou d’autres la plongée compulsive, barbouillante et finalement lacunaire en Nutella : change de trottoir.

Toi qui souhaites faire don de ton corps à la science mais dont les fosses nasales ressemblent à l’entre-jambe d’un vautour tellement elles ont sniffé, dont le foie présente des caractéristiques inédites introuvables dans les bouquins d’anatomie et qui recevra comme toute réponse laconique de la part de la fac de médecine : « On prend pas les animaux » : marche à l’ombre.

Toi enfin qui affectionnes le Rock sauvage, transgressif et fulgurant d’un Iggy Pop : tu t’es trompé d’adresse.

A propos de sexe, drogue et Rock’n’Roll, là ce serait plutôt Bisounours, Nesquik et un Pop-Folk peinard !

Et pourtant le charme opère, comme ces films romantiques qu’on hésite en première intention à voir et qui finissent néanmoins par nous bluffer, faisant même parfois couler notre rimmel humidifié de cette larme paisible qu’on nomme émotion…

 

L’album est composé de onze chansons dont cinq sont chantées en Lead par Mimi Parker, accentuant le côté sensible et harmonieux de l’ensemble.

Le piano y est omniprésent, soutenu par une guitare acoustique et de discrètes percussions.

« Holy Ghost » à écouter d’urgence, pépite rare et attachante au groove lent et sobre :

 

« Une présence sacrée me fait patienter,

« Je sens ses mains mais ne vois personne,

« Il est présent puis disparaît,

« Nourrit ma passion, transforme mon eau en vin,

« Il me redonne espoir, moi qui étais si vide… »

 

Mention spéciale également pour l’entrainante « On My Own », à l’inquiétante guitare saturée Sabbatienne campant une ambiance onirique :

 

« Comment un souhait devient- il une faim impérieuse,

« Un espoir se change t-il en certitude,

«Une peur se métamorphose t-elle en colère ? »

 

Low est un groupe qui a un projet musical abouti avec une belle identité, une signature unique.

Certains courent plus vite que la lumière à l’autre bout de la terre, visitant l’Inde en cinq jours chrono dont trois jours de voiture à tombeau ouvert quand d’autres se posent en douceur et prennent le temps d’écouter en toute quiétude « Low » : à vous de choisir votre camp…

Ils se produisent sur nos terres le 7 mai 2013 à la Maroquinerie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le zoo des légumes de Martin Page
Rock the Pistes 2013-J 3 : SKIP THE USE enflamme les pistes !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *