Musique

Live report : Yoav et Buck 65 au Nouveau Casino (12/04/2011)

14 avril 2011 | PAR Francois-Xavier Delaby

Alors que nous annoncions la soirée Custom et sa programmation confrontant  le guitariste Yoav et le rappeur, DJ, Buck 65,  nous nous demandions quelles interactions surviendraient dans l’enchaînement de ces deux artistes très différents sur la scène du Nouveau Casino.

 

Une des premières démonstrations de la soirée, reste l’effet impressionnant de ce que l’on peut faire en solo sur une scène tant pour le guitariste que pour le rappeur, seul occupant même lors des nombreux duos avec deux de ses amies, notamment Olivia Ruiz pour le titre « Tears of Your Heart » présent sur son dernière album 20 Odd Years.

Concernant le jeune Yoav, animé d’une certaine réticence quant à l’utilisation excessive de la boucle ou loop station, nous ne cachions pourtant pas une certaine curiosité quant à l’idée de voir les titres se construire sous nos yeux, chaque partie venant s’ajoutant à l’ensemble de la construction.  Et concernant l’usage de la boucle, l’arrêt ou la reprise se produisent aux moments inattendus, permettant aux différents titres interprétés de sortir d’une structure classique pour notre plus grand plaisir. Il est agréable, même ludique de voir la guitare devenir percussion, basse, clavier… Et étrangement, on ne la regarde que très peu tant la voix, le visage du jeune chanteur ainsi que son aisance scénique envoûtent. Les titres de ces deux albums s’enchaînent, à l’image d’un très bon « Club Thing » ou d’un « Beautiful Lie » de Charmed & Strange rappelant un certain minimalisme dans le style de The XX plutôt plaisant, évoquant même un rock à la Jeff Buckley ou un groove digne de certains titres de Prince sur « Greed », issu du récent A Foolproof Escape Plan.

 

Arrive alors,  Buck 65, déconcertant lors de son entrée sur scène, préférant laisser sonner un sample pendant plusieurs minutes, accorder à une de ses amie le soin d’ouvrir la scène avant de démarrer sur un « Superstars Don’t Love » décapant, premier titre du très réussi 20 Odd Years. Le début du concert annonce un show efficace, où les mouvements désarticulés de Richard Terfry font alors sourire la salle pleine à craquer. Il va pourtant falloir passer par une série de titres plus pop, fruit des dernières expérimentations du Canadien, accompagné sur quelques titres par sa partenaire de live comme le très beau « Gee Whiz » ou « Paper Airplane ». La fin du set est plus délirante, et mieux reçu par le public, où Buck 65 s’autorise une très bonne reprise du « Venus In Furs » du Velvet Underground, toujours rap bien évidemment, avant de conclure sur un sample du « Aux Suivants » de Jacques Brel.

Un bon moment, où deux artistes au style différent, réinventent le sample !

 

Le festival Jazz Nomades en péril
Gagnez l’ouvrage de Jérôme Cayla « Mathilde »
Francois-Xavier Delaby

2 thoughts on “Live report : Yoav et Buck 65 au Nouveau Casino (12/04/2011)”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *