Musique
Live Report: Soko et I’m From Barcelona clôturent le festival Days Off le 10/07/2011

Live Report: Soko et I’m From Barcelona clôturent le festival Days Off le 10/07/2011

11 juillet 2011 | PAR Moriane Morellec

Le Festival Days Off célébrait sa dernière soirée haute en couleur entre délires, ballons et confettis en compagnie de la franco-polonaise Soko et les suédois de I’m From Barcelona !

Soko entre en scène, un bonnet rayé noir et blanc sur la tête, emmitouflée dans un trench vert et un foulard rouge noué autour du cou. Elle se dirige directement vers sa violoniste, debout dans le coin droit de la scène, et l’enlace affectueusement avant de se placer devant son micro. Sa voix instantanément reconnaissable, entre murmures, voix cassée et belles poussées, emplit la salle de la Cité de la Musique. Elle interprète de nombreux morceaux, de son deuxième album Sokute ainsi que de l’album à venir le 31 octobre 2011. En fausse ingénue, elle amuse l’audience par ses maladresses et ses éclats de rire. Tantôt à la guitare électrique, tantôt à la guitare acoustique, elle s’essaie même à des titres joués à la batterie – contrastant avec la douceur de ses mélodies et de sa voix. Accompagnée d’Ambroise, batteur et guitariste, et de Gillian, violoniste et choeurs, le groupe Soko explore des mélodies et des textes néo-folk, voire même anti-folk à la Kimya Dawson. Les thèmes voguent entre la mort, les peines de coeur, l’amour violent, elle entonne des chansons « féministes » et « végétaliennes », étant l’un, l’autre, ou les deux à ses heures. Proche du groupe I’m From Barcelona, les seize membres suédois viennent accompagner Soko sur deux titres avant de disparaître dans les coulisses en attendant leur créneau. Soko livre une performance douce – peut-être trop quelquefois – et des titres plus entraînants auraient joliment complétés son set.

Changement de décor et d’ambiance, puisque de trois musiciens à l’univers folk, la scène accueille désormais seize musiciens aux tenues plus que colorées, aux larges sourires et à l’énergie aussi contagieuse qu’elle est débordante. Les titres des trois précédents albums sont revisités, dont « Headphones », « Treehouse » ou « We’re from Barcelona ». Au troisième titre, Emanuel Lundgren, chanteur du groupe annonce, « vous ne trouvez pas qu’il manque quelque chose? » avant de crier « des ballons! » Alors les membres du groupe lancent une vingtaine de ballons de baudruche géants rouges et noirs dans le public, suivis d’une pluie de confettis rouges; la fête d’Im From Barcelona est lancée ! Les titres se suivent dans une symphonie de bonne humeur, où les chansons de pop festive – claviers, cuivres, guitares – sont harmonieusement complétés par la dizaine de membres composant les choeurs. Les mélodies sont entraînantes, le public est conquis par le groupe souriant qui enchaîne avec les titres « Charlie Parker » et « Always Spring ». La mise en scène d’I’m From Barcelona est recherchée – des chorégraphies simples et efficaces illustrent la plupart des chansons – et la complicité entre les membres du groupe est clairement affichée – I’m From Barcelona est composé d’une bande d’amis. Juste avant d’annoncer que le concert touche à sa fin, le chanteur Emanuel Lundgren s’essaie à un slam porté par la foule. Le dernier titre, « Barcelona Loves You » est encensé par le public très réceptif de la Cité de la Musique, qui donne une ovation au groupe I’m From Barcelona, réclamant pendant quelques minutes un dernier titre. Une très belle soirée à Days Off, Soko et I’m From Barcelona ont fait honneur au Festival qui a démontré une certaine qualité et constance dans sa programmation. En attendant l’année prochaine !

Visuel: (c) Festival Days Off

Rituels. – décrochage à la Fondation Ricard
« Life : Reset » , Fabrice Murgia met en scène les paradis virtuels
Moriane Morellec

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *