Musique

[Live report] Hindi Zahra et François and the Atlas Mountains au Days Off

[Live report] Hindi Zahra et François and the Atlas Mountains au Days Off

04 juillet 2015 | PAR Milena Landre

Pour sa 6ème édition, le Festival Days Off qui se déroule à la Cité de la Musique Philarmonie 2, offre une programmation riche en surprises dans un lieu exceptionnel. Artistes déjà confirmés et artistes émergents participent à cette programmation dense. Pour sa 3ème soirée, le Days Off accueillait la chanteuse soul marocaine Hindi Zahra et le groupe pop françaios François and the Atlas Mountains. Retour sur deux lives surprenants, aux influences multiculturelles.

Hindi Zahra, suave et enchanteresse

On s’était laissé emporter par son Beautiful Tango issu de son premier album Handmade, pour lequel elle avait remporté la Victoire de la musique catégorie album de musique du monde. La chanteuse marocaine, installée en France depuis 1993, revient avec Homeland, deuxième album conçu et enregistré au Maroc, sa terre natale. La très attendue Hindi Zahra a présenté sur scène ce deuxième album, où la pop côtoie la soul, le reggae et les mélodies orientales. L’Anglais, le Berbère et pour la première fois le Français se mêlent aux rythmes folk. Conteuse des temps modernes, Hindi Zahra nous offre un cocktail musical unique dirigé par sa voix suave et déchirante. Ce live passera par des titres de son nouvel album mais aussi, sans surprise, Beautiful Tango pour clôturer le concert. Les titres s’enchaînent de manière fluide, laissant le temps au spectateur d’apprécier chaque morceau, notamment Un jour, une surprise agréable puisque c’est le premier titre de la chanteuse marocaine en français. Autre moment de connexion entre le public et la chanteuse,  Any Story, troisième titre de son nouvel album : léger, ensoleillé aux percussions clinquantes sur lesquelles se posent la voix toujours très soul et nostalgique d’Hindi Zahra. Elle offrira une fin de live très dynamique avec Cabo Verde où elle se déhanchera sur scène comme possédée, entrant en transe une dernière fois avec un public enchanté.

François and the Atlas Mountains, pop multiculturelle 

Plus rock et moins nostalgique, le live de François and the Atlas Mountains embarque également le spectateur sur le continent africain. Puissante inspiration pour les musiciens occidentaux, les sonorités africaines se mêlent pour le groupe français à une pop poétique. François and the Atlas Mountains formé du leader François Marry (guitare et chant), d’Amaury Ranger (percussions et basse), de Pierre Loustaunau (clavier, chant et guitare) et de Gérard Black (clavier et chant) se mêle durant ce live aux burkinabès Djiga Boubacar et Sanou Darra. Joeurs de n’goni, guitare traditionnelle à deux cordes et aux xylophones et balafon, les deux artistes africains rythment les pop-songs du groupe français. Ils offrent à eux sept un live à la fois poétique et puissant, témoignage d’un périple des musiciens franças de dix jours entre Dakar et Ouagadougou. Cette aventure est présentée sur scène à travers leur dernier album L’homme tranquille, hybridation interculturelle et psychédélique. Le périple africain se matérialise dans le premier morceau joué et performé sur scène Ayan Filé (performance car les musiciens s’entraînent mutuellement dans une danse africaine manifestant une grande énergie). La voix chaloupée de François Barry confère une touche lyrique et onirique à ce voyage exotique et électronique.

Visuels : (c) DR

Playlist de la semaine (121)
Critique « Les Profs 2 » PEF retrouve Kev Adams dans une suite qui manque de profs et de Christian Clavier
Milena Landre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *