Musique

[Live Report] Hellraiser, STRATAGEME & Freak Show au Paris Poppins (1/12/12)

[Live Report] Hellraiser, STRATAGEME & Freak Show au Paris Poppins (1/12/12)

03 décembre 2012 | PAR Olivier Handelsman

Si la musique naissait sur les scènes gargantuesques, devant des centaines de milliers de spectateurs déchaînés arrivés là par hasard, par des groupes munis d’un mythe sorti du néant et un style improvisé, alors la presse musicale n’aurait pas de raison d’être. L’apanage de la critique musicale est de faire et de défaire ces mythes, au gré de l’évolution des artistes. Son devoir est de présenter aux consommateurs les perles oubliées comme naissantes, c’est donc ce que vous allez lire dans les prochaines lignes.

Un hard rock tout droit sorti des années 70 et 80, un batteur à l’endurance spectaculaire, une bassiste et une guitariste rythmique aussi charmantes qu’admirablement douées, un guitariste charismatique dopé au Jack Daniels, et un chanteur puissant empreint de toute l’âme des plus grands groupes de hard rock et des métaux lourds et précieux. Une petite scène dans le sous-sol d’un bar agréable de Belleville, une cinquantaine de fans enthousiastes dont des pogoteurs infatigables, et HellRaiser soulève la brutale passion de l’Enfer.

En exergue, ce jeune groupe aux paroles impitoyables, aux riffs électrisants et aux rythmes enivrants hérités de (entre autres) Led Zeppelin, Metallica, AC/DC, Angra, Iron Maiden ou Dream Theater, a volé la vedette aux groupes chevronnés de glam rock et heavy metal STRATAGEME et Freak Show. La largeur de la scène ne leur permettait pas réellement d’exprimer toute leur énergie, mais cela convenait néanmoins aux papas et papys déchaînés dont l’ardeur et le talent ne faisaient aucun doute. Rocailleux et redoutables de puissance, les musiciens de STRATAGEME ont fait voler en éclats l’apparent calme qui semblait s’être installé après HellRaiser.

Assister aux performances créatives et survoltées de ces trois groupes a produit l’effet d’une symbiose musicale de différentes générations représentées en une seule harmonie. La réelle magie de la musique émane de son universalité (un qualificatif que l’on n’applique pas facilement au hard rock ou au heavy metal), et c’est en démontrant qu’elle vit plus fort dans les concerts underground (aux sens propre et figuré), en attendant de faire vibrer de plus amples scènes, qu’elle conquiert jour après jour des amateurs avides de sensations fortes, pour l’esprit et le cœur. Elle vit grâce aux spectateurs curieux, actifs et aventureux qui exhument la force créatrice suintante de succès qui habite nos musiciens par leur présence et leur soutien financier, qui aident le son à quitter le ventre de la terre pour rejoindre le firmament des stars du rock.

Fans de distorsions diaboliques jaillies des tréfonds du métal, headbangers, slameurs, musiciens, clercs du triptyque sacré cheveux et barbe longs/cuir/acier, ne vous jetez pas sans éducation sur les groupes les plus médiatisés ; donnez leur chance à ceux que vos compagnons négligent, vous pourriez découvrir un tout nouvel univers, spectaculaire et sans concession, derrière la porte de n’importe quel petit concert. Et écrire vous-même, avec vous groupes préférés, une page d’Histoire, faite de plaisir et d’émotions pures.

Crédits photo : George Papyrazzi

Le furoshiki : un écogeste pour petits et grands
Un espace hors du temps, Sonia Wieder-Atherton rend Gaveau Intime
Olivier Handelsman
Olivier Handelsman est étudiant en master de management à Grenoble École de Management, et étudie en échange à la Simon Fraser University de Vancouver (Colombie-Britannique, Canada) au second semestre 2013-2014. Licencié de Sciences Économiques à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, Olivier est intéressé par la micro-économie, l'entrepreneuriat, le management stratégique, de l'innovation, de la musique, des systèmes d'information et des nouvelles technologies. Olivier Handelsman a été scénariste de courts et longs-métrages en machinima (images de synthèse issues de jeux vidéo), et a une expérience professionnelle de pigiste dans différents médias tels que le journal Le Point (hors-série Références), PC Jeux et Millenium Source, ainsi que d'auditeur de service client, de programmeur Visual Basic et de démonstrateur produit.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *