Musique

[live report] °C-ute : le concert évènement du 5 juillet 2013 à la Cigale de Paris

[live report] °C-ute : le concert évènement du 5 juillet 2013 à la Cigale de Paris

11 août 2013 | PAR Sandra Bernard

C-ute_LaCigalleJuillet

Après le concert de Kyary Pamyu Pamyu le 10 février dernier, une nouvelle vague de kawaii déferle sur Paris avec le groupe d’idoles °C-ute, qui, dans le cadre de leur tournée internationale « °C-ute Cutie Circuit », a donné un concert exceptionnel le vendredi 5 juillet à la Cigale de Paris.

_1170040
©SC/TLC-2013

°C-ute est un groupe composé de cinq jeunes chanteuses (Maimi Yajima, Saki Nakajima, Airi Suzuki, Chisato Okai, Mai Hagiwara) issues du Hello ! Project, tout comme leurs célèbres acolytes les Morning Musume dont le succès basé sur des chansons fraiches et intergénérationnelles n’a pas été démenti depuis plus de quinze ans.

IMG_9460
©UP-FRONT PROMOTION Co., Ltd.

Toutes plus charmantes les unes que les autres, ces jeunes filles incarnent la Kawaiititude et l’image des jeunes japonaises modèles à la fois douces et pétillantes. Ces artistes savent faire vibrer les foules avec leurs voix innocentes, leurs musiques pop/dance entraînantes et leurs chorégraphies réglées au millimètre. D’une technicité extravagante, ces danses apportent à leurs jeux scéniques une volupté festive qui a su se propager très rapidement à toute la salle de la Cigale.

A06R9832-1
©UP-FRONT PROMOTION Co., Ltd.

Durant le concert, les filles ne se sont pas ménagées enchaînant les titres dansants et les phases d’échange avec le public. Malgré leur jeune âge, en grandes professionnelles elles ont assuré un show à la hauteur des attentes du public venu en grand nombre. Les fans de tous les âges et de plusieurs pays étaient au rendez-vous. Bon nombre de personnes de ce public connaissaient les chorégraphies et les chansons par cœur, ce qui a créé dans toute la salle une ambiance survoltée, autant sonore que gestuelle. Une ambiance à la française qui a marqué et étonné les °C-ute, puisqu’elles n’ont pas hésité à la pause à mi-concert, à féliciter le public en stipulant qu’elles ont parfaitement entendu les chants des fans et qu’il faisait au moins 60 degrés dans la salle à cause d’eux ! Un enthousiasme et une température qui les poussent à en faire le maximum pour montrer à leurs fans qu’elles sont là pour leur faire plaisir et se faire plaisir !

A06R0656
©UP-FRONT PROMOTION Co., Ltd.

Le concert a été ponctué par quatre changements de costumes très travaillés et hauts en couleur, qui réussissent parfaitement à mettre en avant les courbes de ces belles, durant leur danse à la limite de la transe festive et communicative. L’accent est ici mis sur le jeu scénique et le chant.

_1160962
©SC/TLC-2013

Après le premier rappel, les °C-ute ont voulu partager avec les fans quelques mots écrits sur une lettre. Pour le plus grand plaisir des spectateurs, elles s’expriment l’une après l’autre avec un français enveloppé d’un accent charmant : « On avait beaucoup de trac, ont ne peut pas beaucoup venir, mais c‘est trop bien d’être à Paris avec vous, ont va tout faire pour revenir ! On garde ce moment dans nos cœurs, merci pour votre patience, c’est trop bien d’être avec vous, °C-ute vous adore ! »

A06R0086
©UP-FRONT PROMOTION Co., Ltd.

À la suite de ces paroles touchantes, les °C-ute ont offert à leurs fans deux autres chansons qui sonnaient comme un au revoir.

A06R5709
©UP-FRONT PROMOTION Co., Ltd.

Malgré le côté commercial de ce genre de groupe au japon, °C-ute se démarque par son énergie et son professionnalisme qui font tout de suite tilt à la première écoute. Finalement c’est ce qui est le plus important.

Leur label Français Bishi-bishi proposera très prochainement à la vente des CDs et produits dérivés à l’effigie des jeunes idoles.

Site Bishi-bishi

Infos pratiques

Tirez la langue Mademoiselle : Axelle Ropert filme la naissance de l’amour dans le 13ème arrondissement
Tokyo crazy kawaii : un nouveau festival de pop culture japonaise qui va faire date
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *