Musique
L’Homme parle, excellent groupe engagé, sort son 2e album

L’Homme parle, excellent groupe engagé, sort son 2e album

01 octobre 2013 | PAR Olivia Leboyer

Après un premier album très remarqué sur le net (Militants du quotidien, 2009), L’Homme parle sort son 2e album, En avant !: et c’est bien de conscience collective et de sursaut qu’il s’agit !

Entre le rap et le rock, L’Homme parle cuisine des chansons rythmées, dansantes, qui nourrissent le corps et l’esprit : avec le single « Tout le monde à table », c’est le phénomène de la malbouffe que le groupe prend pour cible. Entraînante, percutante, la chanson s’attaque intelligemment aux sources du problème : les groupes industriels, l’inertie des politiques, et les trop nombreux restaurateurs qui « pensent plus à leur porte-monnaie qu’à t’faire bouffer des produits frais ». Face à ce triste constat, le refrain nous invite joyeusement à agir : « Cuisiner, c’est résister ! ». Dans ce clip vitaminé, on reconnaît l’enseigne des Philosophes, le vrai bon restaurant de Xavier Denamur, restaurateur et cinéaste militant (République de la Malbouffe, formidable documentaire, 2011), qui virevolte ici en serveur. Dans République de la Malbouffe, L’Homme parle ponctuait d’ailleurs le générique de fin. Tout naturellement, les combats citoyens se rejoignent, et le groupe, qui chantait si justement « La Crise », consacre aujourd’hui une chanson à la lutte pour le bien-manger. Les paroles frappent où il faut :

« D’où ça vient ? C’est le casse tête
C’est pas marqué sur l’étiquette
Bravo aux restos sans cuisine
Où on réchauffe des plats d’usine ! »

Pleine d’humour et de peps, la chanson vient nous réveiller. L’appel à la résistance ne manque ni de sel ni de goût. Mettez-vous tous à table avec le nouvel album de L’Homme parle !

La sélection cinéma du 2 octobre
[Chronique] Aventine, le second album d’Agnes Obel est hanté de beauté
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *