Musique
L’exposition Brassens s’enrichit d’inédits

L’exposition Brassens s’enrichit d’inédits

01 février 2011 | PAR Floriane Gillette

L’exposition « Brassens ou la liberté » n’ouvrira ses portes que le 15 mars prochain, à la Cité de la musique, mais des textes inédits font déjà beaucoup parler d’eux.

Il aura fallu un an de recherche et la rigueur de la commissaire d’exposition, Clémentine Deaudille, pour réunir des pièces d’archives exceptionnelles. Parmi les documents retrouvés, une quarantaine de textes a été découverte dont : Quand j’ai rencontré celle que j’aime, Le Passé m’échappe, Pensez à moi, Oui et Non et La Marche du PAF (Paix aux Français). Grâce au compositeur, Olivier Daviaud, ces chansons vont connaître une seconde vie et surtout sortir de l’ombre. Mis en musique, les textes seront interprétés par Bernard Belin et le comédien François Morel. Souhaitant poursuivre cet hommage à Georges Brassens, Olivier Daviaud a le projet d’enregistrer ces inédits. Ils seront interprétés par des artistes admirateurs du poète Sétois et commercialisés dans un coffret comprenant trois CDs.

D’ici là, la Cité de la musique propose plusieurs concerts hommages le mercredi 16 mars avec Brassens aujourd’hui, le vendredi 18 mars  la compagnie des Musiques à Ouïr propose un salut à Brassens. Enfin, le samedi 19 mars avec Brassens sans parole, qui met en valeurs la musicalité de son œuvre .

 

Infos pratiques

Avec La Critique de l’Ecole des femmes, Molière défend le théâtre par le rire
Rétrospective Jafar Panahi à la cinémathèque tout le mois de février
Floriane Gillette

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture