Musique

Les Fatals Picards fêtent leurs 10 ans à l’Alhambra

26 octobre 2010 | PAR Vincent Brunelin

Ils se définissent eux-mêmes comme « le groupe de rock le plus drôle de l’après-guerre », et cela fait maintenant 10 ans qu’ils distillent leur énergie communicative et leur grain de folie aux quatre coins de l’hexagone. Pour l’occasion, les Fatals Picards préparent un nouvel album, à venir en 2011, et s’apprêtent à entamer une nouvelle tournée qui débutera en grande pompe par 5 dates sur la scène de l’Alhambra, du 28 octobre au 3 novembre.

Dix années placées sous le double signe de la musique et de l‘humour, voici comment résumer simplement la carrière de ces joyeux drilles. Une décennie qui aura vu ce qui n’était à l’origine qu’un délire organisé par Ivan Callot – fondateur et gourou du groupe jusqu’en 2007 – se transformer petit à petit en l’un des groupes les plus populaires de la scène rock française.

Force est de constater que les Fatals Picards ont beaucoup évolué depuis leurs débuts. De parodique, leur univers est devenu plus musical, plus noir, plus engagé, mais avec encore et toujours pour fil conducteur l’humour et la dérision. Les musiciens, les albums, et bon nombre de concerts se sont succédés, ainsi qu’une improbable participation à l’Eurovision 2007 sanctionnée par une antépénultième place. On ne leur en tiendra pas rigueur…

Souvenez-vous aussi de la rencontre avec Bernard Lavilliers le temps d’un clip en hommage à son sosie.

Il  y eut également quelques polémiques, comme par exemple l’interdiction par Warner d’une chanson sobrement intitulée « Le jour de la mort de Johnny ». Récemment encore, ils ont créé le buzz. Fidèles à eux-mêmes, c’est via une vidéo drolatique que deux des membres ont pointé les similitudes entre la mélodie du dernier single de Raphaël, « Le Patriote », et un de leurs titres, « Canal Saint Martin ». L’occasion aussi peut-être de faire parler d’eux.

Mais contrairement à ce qui avait été annoncé dans un premier temps, les Fatals Picards n’attaqueront pas le chanteur pour plagiat. Ils déclaraient suite à cette affaire : « Il s’agit d’un malentendu, jamais il ne nous viendrait à l’idée de faire un procès à Raphaël, cette vidéo était quelque chose d’humoristique (…). Et puis, il y a tellement de mélodies qui se ressemblent dans l’histoire de la musique… ». Et pour preuve que l’affaire est déjà oubliée, ils ont fait savoir, beaux joueurs, qu’ils invitaient même Raphaël à venir chanter avec eux lors de leurs concerts à l’Alhambra !

Du 28 octobre au 3 novembre, à 20h
Alhambra, 21
rue Yves Toudic
M° République/Jacques Bonsergent
Tarifs : de 22 à 25 €

Voici en tout cas la vidéo en question, et les deux chansons pour vous faire votre propre opinion…

Infos pratiques

György KURTAG un solitaire à Paris.
Dezmona en Concert à ne pas manquer le 27 octobre à la Maroquinerie
Vincent Brunelin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *