Musique
Les Aventuriers  d’un Autre Monde mettent le feu au Théâtre du Casino d’Enghien Les Bains

Les Aventuriers  d’un Autre Monde mettent le feu au Théâtre du Casino d’Enghien Les Bains

10 décembre 2021 | PAR Jean-Christophe Mary
 
En tour de chauffe de leur prochain Zénith Lillois en mars 2022 , ce super groupe de vedettes a fait rêver le public d’Enghien-Les-Bains avec une setlist de rêve.  

Ce super groupe de copains est né après un concert commun donné fin 2005 au festival Les Aventuriers à Fontenay-sous-Bois (94). L’idée était simple : reprendre ensemble des morceaux tirés du répertoire de chacun d’entre eux ou de celui de groupes ou artistes anglo-saxons qu’ils aiment, comme les Beatles, Lou Reed, les Rolling Stones, Midnight Oil ou The Clash. Quinze ans après, l’histoire continue.Il est 21h ce mercredi 8 décembre, au Théâtre du Casino d’Enghien les Bains Les lumières se tamisent alors que Cali, Calogero et Richard Kolinka arrivent enfin sur scène, entouré de quatre musiciens. Cali lève les bras, s’approche du micro et entonne « Vertige de l’amour » de Bashung marquant la première surprise de la soirée. Les clameurs du public monte d’un cran à l’arrivée de Calogero. Les deux artistes enchaînent ensuite avec Ca (c’est vraiment toi !) sur lequel Louis Bertignac fait un entrée très applaudie, avant de saluer le public d’un tonitruant : « Salut Enghien ! »Calogero, jean foncé, t.shirt noir électrise la foule avec « Un jour au mauvais endroit » la chanson qui rend hommage à Sofiane Tadbirt et Kévin Noubissi, les deux jeunes assassinés à Échirolles (38), la banlieue de Grenoble où Calogero est né. Cali s’installe derrière le micro entonne « C’est quand le bonheur ». Il lance à la foule : « vous avez eu un moment compliqué, vous avez mérité cette soirée » et enchaîne avec « Beds are burning » toujours épaulé par Calogero. Puis c’est au tour de Bertignac de prendre la relève avec le « Come together » des Beatles. Un moment fort où le public euphorique est désormais debout et le restera jusqu’à la fin du set.Ce soir, le vétéran du rock français fait sonner sa guitare comme jamais et c’est un pur plaisir de l’écouter égrener ses notes. Ici le but est de s’éclater entre copains et surtout de faire la fête, de donner du plaisir au public. Le quatuor nous offre un nouveau cadeau en livrant un « Purple Rain » d’anthologie. Ce tube ressuscité en hommage au génial Prince récolte une ovation du public. Les Aventuriers enchaînent leurs tubes respectifs « Face à la mer », « En apesanteur » pour Calogero , « Nous sommes des milliers », « Elle m’a dit pour Cali » et « Ces idées la » et Cendrillon » pour Bertignac mais n’oublient les reprises durant ce concert de 2h00 et 20 titres, parmi lesquels « c’est extra » Léo Ferré, « London Calling » The Clash (avec un Cali très en voix !) mais aussi « Walk on wild side » de Lou Reed ou le Jumpin Jack Flash des Rolling Stones. Un tour de chant épatant lors duquel Cali étonne. La voix est voilée en début de show, puis elle s’éclaircit comme par magie. Sur « While my guitar gently weeps » de George Harrison, la Gibson de Bertignac hurle à la mort et les notes s’envolent pour un moment suspendu. Le fond de scène est bardé de projecteurs, les lumières sont hallucinantes. L’émotion est à son comble lorsque Cali et Bertignac reprennent « Imagine » en ce quarante et unième anniversaire de la mort de John Lennon, le Beatles assassiné le 8 décembre 1980. En rappel, un vibrant « Stand by me » de Ben E. King chanté au corps-à-corps dans un rythme démentiel par l’ensemble des musiciens réunis en bord de scène, suivi d’un démoniaque « Un autre monde » (Téléphone) noyé sous les éclairages transformant d’emblée la salle dans un immense feu d’artifice multicolore. Au bout de deux heures non stop, le quatuor a mis le public dans sa poche à travers un déluge de tubes. Un grand merci à Blandine, Norma et aux équipes du Théâtre du Casino pour leur accueil toujours aussi chaleureux et bienveillant. Prochains concerts les mercredi 9 et jeudi 10 mars 2022 à 20h au Zénith de Lille.

 Visuel ©Jean-Christophe Mary

 Titres

1- Vertige de l’amour

2- Ca (c’est vraiment toi !)

3- Un Jour au Mauvais endroit

4-C’est quand le bonheur Cali

5-Beds are burning

6-Come Together

7-Face à la mer

8-C’est extra Leo ferre

9-Purple Rain

10- London Calling

11-En Apesanteur

12-Nous sommes des milliers

13- Walk on wild side

14- Elle m’a dit

15-Ces idées-la

16-Cendrillon

17-Jumin’Jack flash

18- While my guitar gently wheeps

19 Imagine

 

Rappel

 

1- Stand by me

2-Un autre monde téléphone

 

Le délicieux portrait jetlagé de Xiao Ke par Jérôme Bel
« After blue (Paradis sale) », la planète saturée de pulsions troubles de Bertrand Mandico
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration