Musique
Les albums les plus attendus de 2014

Les albums les plus attendus de 2014

31 décembre 2013 | PAR Bastien Stisi

Daft Punk, Arcade Fire, Franz Ferdinand, Phoenix, Sébastien Tellier, Arctic Monkeys, Moderat, Stromae…2013 est un souvenir, et 2014 un avenir. Un point sur les quelques sorties discographiques particulièrement attendues pour cette nouvelle année :

Après le véritable tourbillon médiatique engendré par leur premier EP Blizzard et par leur spoken world indiscipliné pleins d’espoirs écorchés (« Kané », « Blizzard », « Hauts les Cœurs »…), les membres de FAUVE feront paraître en 2014 (en février, dit-on) leur tout premier LP complet, déjà prénommé Vieux Frères. Un compagnon de route très attendu pour les adeptes du collectif parisien fâchés contre le blizzard (que l’on ne manquera pas d’inviter une nouvelle fois à aller « se faire enculer »), auditeurs aux grands cœurs et aux grandes espérances qui n’oublieront sans doute pas non plus de jeter une oreille au premier album éponyme du nantais Pegase (ex Minitel Rose), prévu pour le 3 février, initiateur merveilleux d’une synthpop fantastique et rêveuse.

Côté hexagone, on suivra également avec une attention toute particulière le retour de la pop intelligible du Prince Miiaou et de son quatrième album personnel Where Is The Queen (27 janvier), tout comme l’on considèrera la trajectoire cosmique et hallucinogène du second album de Judah Warsky (ex Chicros et Turzi) Bruxelles, qui après son très synthétique Painkillers And Alcohol paru il y a quelques mois, devrait cette fois-ci se shooter, en plus du synthé, à des sonorités trempées dans le reggaeton et dans les musiques orientales…Arnaud Rebotini, les Black Strobe, et leur électro rock masculinisé, eux, devraient également profiter de 2014 pour trouver un successeur très attendu à Burn Your Own Church (l’unique album complet du groupe suite auquel Ivan Smagghe avait quitté le groupe).

De l’autre côté de la Manche, si le nouvel album de Mogwai (Rave Tapes, 20 janvier) et son premier extrait attentiste et robotisé (« The Lord Is Out Of Control ») stimulent naturellement les pulsions des amateurs de post-rock, c’est sans doute davantage vers les prochains opus électro pop de Metronomy (Love Letters, 10 mars) et de Breton que se tourneront le plus grand nombre d’attention. Le successeur du brillant et voluptueux The Beach pour le groupe de Devons, celui de l’obscur et dadaïste People Other’s People Problem pour celui de Londres, un premier album très attendu pour le charismatique Benjamin Clementine, et également un nouveau U2 pour cette année 2014, qui sortira le 31 mars et devrait voir la bande à Bono collaborer, comble du dégoût, avec les fanfarons électro Guetta et Red One.

Le virginien Pharrell Williams, possède pour sa part, on le sait bien, des fréquentations électro plus saillantes, et profitera de la formidable visibilité occasionnée par sa double collaboration avec les humanoïdes casqués Daft Punk sur Random Access Memories (sur « Get Lucky » et sur « Lose Yourself To Dance ») pour faire paraître à son tour son second album studio après huit ans de mutisme, un opus sur lequel l’américain quarantenaire a assuré vouloir favoriser l’exécution du chant à celle du rap et se détacher ainsi de son précédent album In My Mind

Au programme des sorties étasuniennes 2014, on notera également l’annonce d’un nouveau Black Keys, d’un nouveau Bruce Springsteen, ainsi que l’arrivage non pas d’un, mais de deux nouveaux albums pour le looser Beck, qui fera paraître, après cinq ans d’absence, un premier opus en février (Morning Phase) avant d’en sortir un autre dans la foulée.

Visuel : © FAUVE

La recette de Claude : crème renversée
Jean-Philippe Delsol, « Pourquoi je vais quitter la France »
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *