Musique
Le top musique de la rédaction 2013

Le top musique de la rédaction 2013

14 décembre 2013 | PAR Bastien Stisi

Après le cinéma, la mode, le théâtre, la danse et la musique classique/lyrique, c’est au tour de la rubrique musique (du peuple) de vous confier ses meilleurs albums de l’année écoulée.

ModeratBastien

Les tympans balancent et le cœur tangue dans une hésitation superbe, écartelés entre Berlin et New York, entre electronica éthérée et blues spatialisé, entre le trio formé par Moderat (Sascha Ring + les deux Modeselektor) et le duo composé par Darkside (Nicolas Jaar + Dave Harrington). Impossible de départager II et Psychic, les deux bijoux électroniriques de l’année, de la même manière qu’il s’avère compliqué de ne pas encenser dans un tel classement les satellites francophones Stromae et Daft Punk, demeurés en orbite de la planète électro-pop tout public la majeure partie de l’année écoulée grâce aux cartons engendrés par Racine Carrée et Random Access Memories. 2013 a porté le nœud papillon serré, les visières des casques refermées, et s’est même essayé au travestissement rétro androgyne en surfant sur la vague orchestrée par les garçons et la fille de La Femme, sombre et joyeuse confirmation d’une pop yéyé et new wave subtilement interprétée dans la langue de Daho. Soucieux de la bonne tenue de ses émules 2.0 (en tête duquel le classique Regarde le Ciel d’Aline), Daho viendra lui-même confirmer la bonne tenue de la pop made in France en livrant l’un des tous meilleurs disques de sa carrière (oui, c’est possible), alors que l’on notera enfin le retour résolument seventy et magistral des Britanniques de Primal Scream (More Light), ainsi que la sublime confirmation offerte par le second album de Youth Lagoon, prince d’une contrée inaccessible où seule semble demeurer la beauté de son esprit torturé et de sa dream-pop magnifiée.

stromae_racine_carreeYaël 

1. Stromae, Racine Carrée – Le second album de Stromae est un album tonnerre, où des questions graves sont posées sur des rythmes de rumba, où les mots claquent, toujours justes et profonds. « Tout le monde sait comment on fait les bébés mais personnes sait comment on fait les papas », juste génial. 2. Albin de la Simone, Un Homme – Discret, modeste et d’une finesse absolue dans ses textes et ses compositions, Albin a passé des mois de résidence au 104 pour livrer un album très juste et très doux. 3. BabX, Drones Personnels  L’univers surréaliste et généreux de Babx s’est étendu en 2013, et c’est carrément sexy ! 4. Daft PunkRandom Access Memories – Et puis, on terminera évidemment en citant le quatrième album de Thomas Bangalter et de Guy-Manuel de Homem-Christo et de leur déjà légendaire « Get Lucky »…

babx dronesCamille

1. BabxDrones Personnels – Avec ses drones lunaires et son air de poète aventureux, Babx livre un objet d’une richesse musicale absolue, alliant des sons électro-perchés à des envolées d’une prose fatale. Babx a tout simplement une plume follement habitée. 2. Albin de la SimoneUn Homme – De son souffle espiègle et raffiné, le dandy flamboyant distille des chansons réalistes au goût de nostalgie acidulée. Un récit de vie tout en subtilité. 3. Fauve, Blizzard EP – C’est une bonne et grosse claque que nous a mis le collectif de jeunes musiciens enragés. Avides de mots crus et rêches, les Fauve libèrent la cage des frustrations d’une époque. 4. Étienne DahoLes chansons de l’innocence retrouvée – Le retour du Phoenix. Etienne Daho livre un opus sensible et pudique, comme à son image. Poésie saccadée, soufflée à la façon d’un secret douloureux. Celui qui inspire une génération de hipsters inrockiens reste fidèle à son art, sans jamais perdre de vue son identité musicale. Tout simplement somptueux. 5. Daft PunkRandom Access Memories – Génétiquement modifiés. C’est ce que doivent être ces robots hypnotiques qui nous percutent les tympans avec un album d’une qualité de production à couper le souffle. Des basses enivrantes pour des beat disco d’une efficacité redoutable. Un album d’anthologie.

Foals Holy FireAmélie E.

1. FoalsHoly Fire – Les Anglais d’Oxford reviennent avec un album aux titres puissants (« Inhaler », « Late Night »), entêtants (« My Number ») et lancinants (« Milk and Black Spiders »), portés par un Yannis Philippakis au sommet. 2. Arctic Monkeys, Am – Nouvel album du génie Alex Turner et son groupe, AM est séduisant comme son leader, avec des textes simples mais terriblement accrocheurs (« R U Mine », « Why’d Only Call When You’re High », « Do I Wanna Know »). 3. Juveniles, album éponyme – Le premier album electro-pop des Rennais, porté par la voix aérienne à la Morrissey de Jean-Sylvain, est un enchaînement de titres tubesques qui penche clairement du côté des années 80 (« Fantasy », « Through The Night », « All I Ever Wanted Was Your Love »). On mentionnera aussi la folk 2.0 de London Grammar (If You Wait), et, dans un autre genre, l’électro-rock de Toxic Avenger et son Romance & Cigarettes.

no DealArnaud

1. Melanie de Biasio, No Deal – Un monde jazzy sombre mais brillant s’offre à l’écoute de cet album. Des mélodies complexes mais accessibles servies par une voix brûlante d’authenticité, captée par une réalisation musicale parfaite. Dis, c’était comment la musique avant Melanie ? 2. Saori Jo, Home – Un univers inspiré des seventies, festif et mélodieux. 3 – An Pierlé,  Strange Days – Des chansons envoûtantes en mode piano-voix, comme une invitation à tanguer un jour de fin du monde dans un dancing poussiéreux .. 4. Roger Taylor, Fun on earth, léger et entraînant. Hymne à la joie brillamment revisité.- 5. David Bowie, The Next Day : Le roi David est mort ? Vive le roi !  Modernité et intelligence… La retraite n’est plus à l’ordre du jour !

Visuel : © Frankie & Nikkihttp://frankie-nikki.tumblr.com/ ; pochettes des albums

Les 10 commandements de l’ère numérique, de Douglas Rushkoff : n’est pas Dieu qui veut en la matière
Le vent se lève il faut tenter de vivre : une vie de passions sur les ailes de Miyazaki
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *