Musique

Le King of rock and soul Salomon Burke est mort

11 octobre 2010 | PAR Sonia Ingrachen

Solomon Burke est décédé dimanche 10 octobre à l’aéroport Schiphol d’Amsterdam, alors qu’il devait donner un concert mardi soir avec le groupe néerlandais De Dijk. Il était âgé de 70 ans.

Chanteur de gospel, de rhythm and blues, de soul et de country américain, il était avec Ray Charles, l’un des pionniers de la musique soul ce qui lui valut le surnom de « King of rock and soul ». Né le 20 mars 1940 dans une église de Philadelphie, il était le petit-fils d’une prêcheuse et était lui-même devenu évêque. Lors de ses concerts, il se représentait toujours juché sur un trône et vêtu d’une cape d’hermine.

L’artiste est notamment connu pour son titre « Eveybody Needs Somebody to Love » rendu célèbre par le film « The Blues Brothers » de John Landis et par les Rolling Stones qui ont repris pas moins de quatre de ses titres. Le titre « Cry to Me » apparaît dans une célèbre scène du film « Dirty Dancing ».

En 2002,  Don’t Give Up on Me, album sur lequel il reprend notamment Van Morrison, Bob Dylan, Brian Wilson, Elvis Costello ou encore Tom Waits , lui vaut le Grammy Award du meilleur album de blues. Déjà, en 2001, il avait été intronisé au « Rock and Roll Hall of Fame» au même moment que Michael Jackson, Queen et Paul Simon.

Solomon Burke laissera avant de partir, un nouvel album Nothing’s Impossible, né de sa collaboration avec Syl Johnson et Willie Mitchell. Il sortira début novembre.

Linkin Park : « Waiting For the End »
Le nouveau clip de Miley Cyrus fait scandale
Sonia Ingrachen

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *