Musique

Le 12 mars, un vent à l’ascendant contre culturel soufflera avec Prison Dorée de Zoufris Maracas

Le 12 mars, un vent à l’ascendant contre culturel soufflera avec Prison Dorée de Zoufris Maracas

21 février 2012 | PAR LLT

Les Zoufris Maracas, c’est d’abord deux personnages, Vin’s et Micho engagés et enragés par cette société qui tourne de travers. Après un EP remarqué, leur premier album sortira le 12 mars prochain avec un titre aux allures d’anticipation: Prison dorée.

Ils sont cinq : Vin’s à la guitare, Micho au clavier, François Causse à la batterie, Brice à la trompette et Mike à la guitare manouche. Les fondateurs du groupe ont fait le tour de l’Afrique à l’heure où leurs camarades écoutaient le savoir d’un professeur qui tire sa légitimité de feuilles numérotées. Lorsqu’ils se retrouvent en 2007, dans les rues de la capitale, la vie a eu raison de leurs finances et ils décident d’égayer les pavés et les souterrains de Paris. Cinq années passent sur la ligne 2 et 13, les usagers trépassent, enfin pas tous. Un producteur du nom de Julio Rodrigues les écoute, les présente à La Rue Kétanou. Après quelques scènes, la légende des éditeurs Raoul Breton (Aznavour, Sanseverino) s’amourache de leurs textes ironiques, exotiques, satiriques et réalistes. Et il leur ouvre la porte des studios. La joyeuse bande enregistre sur le label Chapter two et leur premier single « Et ta mère » squatte les ondes de Radio Nova, du Mouv’ et de France Inter. Les concerts et les festivals défilent jusqu’à la sortie prochaine de leur tout premier album.

Dans leurs musiques, vous trouverez une pointe de rébellion, une ironie enjouée à la Brassens, des rythmes aux consonances africaines et des notes de piano qui remuent le tout. Vous ajoutez à cela une trompette et vous obtenez les Zoufris Maracas.

Prison Dorée révèle deux voix du peuple emplies de « zouffrance » et d’espoir badigeonnées d’une ironie bien trop longtemps oubliée par les artistes de l’an 2000. Peut-être un souffle nouveau dans la grande catégorie des chansons engagées.

Victoire de la Musique Classique: Palmarès 2012
Un jour la Chine s’éveillera, sans attendre AI WeiWei l’expose au Jeu de Paume
LLT

2 thoughts on “Le 12 mars, un vent à l’ascendant contre culturel soufflera avec Prison Dorée de Zoufris Maracas”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *