Musique
La playlist qu’il (vous) faut

La playlist qu’il (vous) faut

17 mai 2021 | PAR Antoine Couder

Cette semaine Yaeji avec DiAN, Muzi, Hyperactive Leslie, Billie Eilish, Frank Rabeyrolles and friends.

Interblaktic — Muzi

Il faut le regarder se balader dans le bush sud-africain et se lancer seul dans une mixtape électrisante, doucement cadencé entre kick joyeux et incantation à la pure nature. Ici, en démonstration electro et parfaitement en ligne.

Touché — Hyperactive Leslie

Il faut aussi se demander jusqu’où une rythmique simple peut tenir, tournicoter polytonale avant de trouver son élégance propre, l’écrin qui laissera s’envoler quelques bribes d’arpège improvisées.

PAC-TIVE — Yaeji (feat. DiAN)

Il faut l’avoir entendu : le principal thème musical de Pac-Man en version 2021 et l’inspiration marketing qui préside à sa réinterprétation ici sino-japonaise. Le Pac-Tive ne fait pas que courir comme un imbécile dans des réseaux informatiques, mais fait aussi du sport, de la cuisine et peut-être même l’amour.

Winter one — Frank Rabeyrolles and friends  

Il faut le savoir : même en temps de Covid, on peut inviter quelques friends pour partager le bœuf. Du coup, on passe direct au plat de résistance, dans la langueur rabeyrollienne que l’on connaît, épicé cette fois d’une pointe d’influence de l’école psyché de Canterbury.

Your power (feat. Stephen Colbert) — Billie Eilish

On le sait bien  : un nouvel album sortira cet été et, en attendant, voici une première mise en bouche, élégie très américaine d’une pop au ras du sable et du désert, agrémentée d’un texte qui va surtout raconter que si les méchants sont méchants, c’est qu’ils le savent bien (qu’ils sont méchants).

Visuel : Your power (feat. Stephen Colbert) — Billie Eilish

« Slalom » de Charlène Favier : percutant premier film au cœur de l’emprise
« Nowhere island », la possibilité d’un paysage, exposition personnelle de Lin Calle à la Galerie Insula
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (Castor Astral, 2020)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture