Musique
La playlist qui peut t’attendre

La playlist qui peut t’attendre

10 janvier 2022 | PAR Antoine Couder

Une nouvelle semaine de non-danse avec Maud Lübeck, Seafood Sam, Low, Erin Rae et Selman Faris.

Au voleur — Maud Lübeck

Tu ne danses pas, c’est interdit, mais c’est surtout que tu peux faire autre chose, relire ton journal intime d’ado, du temps d’avant. Tu peux faire tourner tous ces souvenirs dans ta tête, faire comme si tu courais après. Comme si on t’avait volé ton portable et que tu poursuivais le voleur. Super non ?

I can wait — Low

Tu ne danses pas, c’est interdit, mais c’est surtout que tu peux patienter encore un peu en regardant de belles images sur ton ordinateur. Tu peux même chanter avec ceux qui attendent de l’autre côté de l’écran. Franchement, c’est pas génial ?

Yeni Gün— Selman Faris

Tu ne danses pas, c’est interdit, mais c’est surtout que tu peux penser à la suite, imaginer, par exemple, que demain est un autre jour (Yeni Gün). Tu te laisses emporter par le son de cette flûte que l’on appelle Ney qui nourrit le petit groove funky de Selman et voilà. Elle est pas belle la vie ?

4TH&Cherry —Seafood Sam

Tu ne danses pas, c’est interdit, mais c’est surtout que tu peux faire autre chose. Par exemple repenser à ta vie pourrie d’avant, lorsque tu n’étais pas obligé de commander des pizzas et que tu le faisais quand même. Tu pouvais te la raconter tranquille. Mais là qu’est-ce qui reste ? Un joli petit riff de basse non ? On ne va pas se plaindre, la pêche risque d’être plutôt bonne.

Candy&Curry — Erin Rae

Tu ne danses pas, c’est interdit, mais là tu ne peux pas faire autre chose que de te laisser porter par la voix, le mélange de pop et de country, le poison insidieux de la country bien caché derrière les orchestrations. Regarde-bien les fleurs sur la pochette, c’est sûr elles sont empoisonnées. 

 

Visuel : I can wait — Low

Denis Lavant et Jacques Osinski invitent l’âme de Beckett au Lucernaire
Froid de Lars Noren mis en scène par Arnaud Tardy
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionné pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique et de la danse . Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (et de Castor Astral, 2021)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture