Musique
La playlist pseudo-déconfite

La playlist pseudo-déconfite

29 avril 2020 | PAR Antoine Couder

Cette semaine Infinit’-Alpha Wann, Howling, Duñe & Crayon, DaBaby et Vita Schmidt.

 

Cigarette 2 Haine — Infinit’ (ft. Alpha Wann)

Au départ, il y a avait peut-être l’idée d’un petit carillon, d’une flûte un peu orientale d’un type qui incite les serpents à sonnette à danser. Ici, ça glisse, vers des trucs plus contemporains qui feraient passer la musique des Residents pour la bande-son d’une série polar à la française. Ça tape comme dit le gars d’Antibes, c’est une course poursuite avec celui que je dois être.

Sad sh !t – DaBaby

Quand il n’est pas en train de gifler une fille qui lui aurait balancé son téléphone dans la gueule, puis d’exiger des excuses sur Instagram pour contrer celle-ci à deux doigts de porter plainte, DaBaby  fait de la musique …

Blind — Howling

On prend de la hauteur avec RY X et Frank Wiedemann qui se la jouent « Chevaliers du ciel » ou peut-être même « Odyssée de l’espace ».  Nous sommes deux planètes différentes, sur notre propre orbite, mais qui se rencontrent quand nous nous réunissons pour faire de la musique. Et ça marche plutôt pas mal… Album à venir en juillet, si tout va bien.

Know someone — Vita Schmidt

Ce n’est pas seulement pour ce moment de guilty pleasure, un solo de guitare à la cool qui surgit de façon impromptue sous l’ambiance jazzy furieusement 80’ (Matt Bianco et sa muse Basia Trzetrzelewska). Non, c’est aussi que la petite Franco-norvégienne est bien partie pour attirer l’attention avec son album à venir. Dans quelques jours si tout va bien.

 

The one/Ten years — Duñe x Crayon

On va finir en douceur avec ce petit plat mitonné chez les amis de Roche musique, et démarré il y a presque quatre ans. C’est donc goûteux et maturé, ça fond presque dans la bouche et souligne s’il est besoin la puissance du tournant R’nB qui a peu à peu embarqué tout le monde, à la façon d’une new Northern soul.

Visuel :Duñe x Crayon – The One / Ten Years

Il y a dix ans, Disiz mutait en Peter Punk
L’interview confinée de Sébastien Delot : «La communication en période de confinement laissera des traces pour la suite»
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (Castor Astral, 2020)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *