Musique

La playlist du nouveau site

La playlist du nouveau site

26 novembre 2018 | PAR Antoine Couder

Cette semaine Kokoko !, Klaus Johann Grosse, Robby the Lord, Half Japanese et Malik Djoudi. 

Ba Yuma —Robby the Lord (feat. Bozi Boziana)

Sapologie sur toute la ligne, le seigneur travaille l’ambiance à coup d’influences tranchées, rumba congolaise et ragga, sonorités européennes pour faire bouger les popot’ sur le hook de la Macaréna. Le flux doux et hypnotisant de l’invité Boziana, ex-compagnon de route de Papa Wemba achève de couronner de soleil cette petite pépite.

Azo Toke — Kokoko !

Toujours à Kinshasa mais en toujours plus tribale, en un peu plus ghetto, la machine à réveiller les festivals européens est de retour. Enchanté par un son issus de matériaux de récupération, Kokoko ! pimente les playlists d’un patchwork dangereux de musique et de danse qui prend évidemment racine au cœur des clubs de la ville. Bel apport à cette esthétique Lo-fi qui fait ici tourner les têtes.

Tempérament — Malik Djoudi

Retour dans l’hexagone, du côté de Poitiers… Racine rock’n roll made in UK et voix en travail constant, ce Tempérament se love de souffles et de mots choisis dans un récit electro-pop que tisse ici le jeune pêcheur, entre noirceur et éclats de lumière. Ça tangue quand même un peu sur la mer bleue de Djoudi …Au final, une tentative de ramener le suc des pousses fraîches electros françaises vers une variété masculine sophistiquée.

Discogedanken — Klaus Johann Grosse

Énorme intro dans cet esprit disco qui louche franchement vers Metronomy et offre une magnifique perspective de déhanchement, royale et surplombante dans un art de la danse qui se fait réflexif et spirituel. Le musicien qui vient du krautrock aborder ici un rivage radicalement groovy. On salue bien bas ce voyageur aux beaux bagages.

Swept away – Half Japanese

C’est reparti comme si ça ne s’était jamais arrêté et d’ailleurs c’est le cas, voilà bien quarante ans que les moitiés nippones poursuivent leurs offensives underground entre amateurisme et avant-garde, agrégeant autour d’eux de plus en plus de fans glorieux et pour commencer le défunt Kurt Cobain. Après quelques rééditions, les revoilà pour un nouvel album et sans doute quelques concerts. Étonnant comme le son et la voix n’ont pas changé. Punks no dead.

 

Gagnez 4×2 places pour le film Ma Mère est folle
Louise Vignaud crée Rebibbia au TNP Villeurbanne
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », une autofiction portée par l’histoire de la musique enregistrée qui a été sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il écrit actuellement une fiction anthropologique se déroulant entre l’Allemagne, la Suisse et la France.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *