Musique

La Fnac arrête la vente de musique en ligne

La Fnac arrête la vente de musique en ligne

06 novembre 2012 | PAR Bastien Stisi

Après huit années de tentatives infructueuses d’imposer son service en ligne sur le marché de la vente digitale en France, le service FNACMusic a décidé de rendre les armes, et de les déposer auprès de l’omnipotence d’Apple et d’i-Tunes, qui récupéreront à partir de janvier 2013 les anciens utilisateurs de FNACMusic.

C’est la fin d’un long et délicat calvaire pour la Fnac, qui a annoncé il y a quelques jours la fermeture prochaine de son service de vente en ligne de musique. Lancé en 2004, le service de l’entreprise française n’a jamais pris auprès des utilisateurs, déjà assiégés sous les propositions abondantes d’Apple, d’Amazon ou, dans une moindre mesure, d’Orange. Google, bientôt, rentrera aussi dans l’arène et, serait devenu un concurrent au moins aussi redoutable que la marque à la pomme croquée.

En huit ans, FNACMusic n’est jamais parvenu à dépasser les 4% de parts de marché en France, et ce malgré un financement conséquent. « Le métier de la Fnac n’est pas de développer de la technologie », a avoué à ce propos Frédérique Giavarini, la directrice de la stratégie de l’entreprise française.  L’enseigne française continuera malgré tout à vendre de la musique à l’intérieur de ses magasins, mais se contentera désormais de la vendre physiquement.

Le service de FNACMusic sera remplacé, à compter du 1er janvier 2013, par le service d’i-Tunes, son principal concurrent. Les utilisateurs de FNACMusic disposant encore de crédits, ont la possibilité de le dépenser avant cette date butoir. Après celle-ci, les crédits seront définitivement perdus et inutilisables. Sans doute arrivée trop tard sur le marché et confrontée aux arrivées massives sur la toile de Deezer ou de Spotify, qui proposent l’écoute de musique gratuite en streaming, la Fnac ne perd toutefois pas tout dans cette affaire, elle qui récupèrera une part des profits d’i-Tunes. Une nouvelle victoire pour Apple, qui voit, par le biais de cet accord, son influence grossir encore un peu plus sur le territoire hexagonal.

Visuel : crédits photo : mobilenewspedia

Le sourire, le clip de Stephane Eicher avec Emma De Caunes en guest
Marie-Claire Calmus: la chansonnière des rues parisiennes
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *