Musique
Jérôme Sabbagh & Laurent Coq trio au Sunside: Fragments d’été

Jérôme Sabbagh & Laurent Coq trio au Sunside: Fragments d’été

10 août 2011 | PAR Pascal

Nous, pauvres éloignés des festivals d’été auront le bonheur d’écouter au Sunside ce jeudi 11 août Laurent Coq et Jérôme Sabbagh. Ils jouent ensemble depuis plus de 10 ans, notamment au sein du quartet américain du pianiste pour deux disques remarqués, « Like a Tree in the City » (Sunnyside/Cristal, 2003) et « Eight Fragments of Summer » (88 Trees, 2008, 4 ffff Télérama, disque d’émoi Jazz Magazine). Ils ont aussi fait de nombreux concerts à New York, où ils se sont récemment retrouvés pour un duo filmé par Mezzo. En exclusivité au Sunside, ils jouent leurs compositions avec un des grands contrebassistes new yorkais actuels, Joe Martin, et l’excellent batteur français Donald Kontomanou.

L’illuminé et inventif souffleur de vers sonores Jérôme Sabbagh a la nécessité d’exprimer dans le son tant respiré qu’inspiré cette jazzlangue qui lui est propre, au tempo sans maître que lui-même. Ce type est beau, juste avec une humilité radieuse dont il a les moyens techniques.

Il appartient au territoire poétique des « portiques » de Charles Baudelaire, une narration sans reproduction possible, aux aphorismes majestueux, aux rimes riches et digestes, permettant à la fluidité puissante du batteur, la mélodie du contrebassiste et la gestuelle Monkienne, virtuose de Laurent Coq  de les envoler sans les recouvrir de ses ailes de géant.

De notre Français émigré depuis 1995 aux Etats-Unis, le chroniqueur du New York Times Nate Chinen dit de lui qu’il a su éviter les allusions directes,  les totems ou les tabous référencés des oiseaux soufflants l’ayant précédé, mais que son vocabulaire lui est personnel, sincère et efficace. Quant au Jazz Mag américain qui comme le quotidien new-yorkais a décerné quatre étoiles à son dernier opus, il affirme : « Le saxophoniste de ténor obstinément lyrique Jérôme Sabbagh est le plus rare des oiseaux rares : un jeune saxophoniste ténor avec un concept distinctif, aucun de ses aînés n’a eu autant pour inspiration que sa propre imagination ».

Quant à Laurent Coq, d’une force délicate sur l’ébène de ses thèmes et ses arrangements, les dernières infos de son site disaient ceci : « 2011 Prend la tête d’un grand débat sur l’état du jazz en France et la condition toujours plus préoccupante des musiciens en ouvrant le blog revolution-de-jazzmin. Lance le projet d’un lieu à Paris dédié à cette musique et géré par un collectif de musiciens et de personnalités du Jazz hexagonal. Enregistre le répertoire qu’il a co-signé avec le saxophoniste Sam Sadigursky, ainsi que le prochain disque de Sam. Les deux disques sont enregistrés à La Buissonne avec Laurence Allison, Christine Correa, Yoni Zelnik et Karl Jannuska. Retourne à New York pour mixer et masteriser ce travail avec Katsuhito Naito à Avatar. Enregistre le prochain disque du saxophoniste ténor David Prez encore – toujours à La Buissonne – en Juillet. Le disqueCheerleaders de Pierrick Pedron sort à l’automne sur le label ACT. »

Parler de Laurent Coq, pianiste de 40 ans ? Tous des hyper actifs ces jazzmen, des performers. Ils résistent par la virtuosité « live », les rencontres, les festivals, le vocal, le tribal, l’intellect, le sensible, la beauté, l’action, la rencontre du public. Ils sont loin de rester  sur un album et du mixage comme dans le rock. Le jazz est intelligent et factuel. La musique de Laurent Coq est explosive, radieuse, voire jouissive. Son album « eight  fragments of summer » d’une indispensable vivacité, de l’harmonie donc de l’esprit. A quarante ans, dans une vie « militante » donc de foi jazzistique, Laurent Coq pose l’essentiel de ses étapes dans des « saisons sessions » existentielles, alliant le simple au complexe, jamais rébarbatif ni barbare pour l’auditeur, alliant à la loi des rythmes la passion d’ « une charpente magistrale de ce qui semblerait ne jamais être achevé » donc libre de leur interprétation et de notre entendement.

liens :

www.jeromesabbagh.com

www.laurentcoq.com

évènements à venir :

  • Le 11/8/2011 au Sunside, Paris avec Jérôme Sabbagh (saxophone ténor)
  • Joe Martin (contrebasse) et Donald Kontomanou (batterie)
  • Le 10/9/2011 au Vortex, Londres, avec Julien Lourau Saïgon
  • Le 17/9/2011 au Festival Jazz aux Ecluses 2011, Rennes, en duo avec Pierrick Pedron
  • Le 29/9/2011 à Quai Jazz, Paris, avec David Prez
  • Le 3-5/11/2011 au Sunside, Paris, avec Pierrick Pedron Omry Cheerleaders
  • Le 7/11/2011 au Sunside, Paris avec Guilhem Flouzat

 

Pascal Szulc

 

 

Infos pratiques

Chinchman Comedy Club : Le vivier artistique réouvre ses portes le 5 septembre !
Sziget, point d’étape #1 : So far, so good
Pascal

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *