Musique

Jean-Claude Casadesus annonce son départ de l’orchestre national de Lille en 2015

Jean-Claude Casadesus annonce son départ de l’orchestre national de Lille en 2015

09 mars 2013 | PAR Audrey Chaix

Arrivé à l’orchestre national de lille en 1975, Jean-Claude Casadesus, à l’image du Beffroi de l’Hôtel de Ville ou de la façade de la Voix du Nord, fait un peu partie des meubles dans la capitale des Flandres. Si bien que l’on en oublierait bien vite qu’il a allègrement dépassé l’âge légal de la retraite… mais même les meilleures choses ont une fin, et Jean-Claude Casadesus l’a annoncé : en 2015, il fêtera ses 80 ans et laissera à un successeur qui reste à nommer sa baguette et ses 99 musiciens permanents.

 

Et c’est une institution en très bonne forme qu’il lui laissera : avec un budget annuel de 12 millions d’euros, en partie financé par la Région, les finances de l’orchestre sont saines. Orchestre qui a d’ailleurs acquis une réputation dans le monde entier alors qu’il enchaîne les tournées mondiales : 31 pays, 4 continents, avec en septembre prochain un premier concert au Kazakhstan. Sans oublier la population locale : on ne compte plus les villages du Nord – Pas de Calais où s’est produit l’orchestre, notamment pendant sa saison « hors les murs » l’an dernier, alors que son écrin historique l’auditorium du Nouveau Siècle, se refaisait une jeunesse.

 

C’est en janvier dernièr qu’a été inauguré ce dernier chantier de Casadesus, appelé de ses vœux depuis des années : en effet, la résidence principale de l’onl n’était acoustiquement pas digne du talent des musiciens. Après quatorze mois de travaux, l’auditorium du Nouveau Siècle rivalise aujourd’hui avec la salle Pleyel parisienne (il le surpasse même, disent certains !). Enfin un écrin digne de son occupant !

 

C’est donc un orchestre en excellente santé que laisse Casadesus à son successeur. Ce qui relève de sa volonté : mieux vaut partir au faîte de sa gloire. Et bien sûr, Casadesus n’abandonnera pas son orchestre si facilement : il conservera la tête du Lille piano(s) festival, qui, chaque mois de juin, attire les plus grands aficionados du piano à Lille, et sera toujours à la disposition de l’onl comme chef-invité. Après les 40 années passées au service de l’onl, c’est bien la moindre des choses.

Grande retrospective du peintre Neo Rauch au BOZAR du Bruxelles
Christian Lestavel infiltre le grand banditisme du Sud
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *