Jazz
Trois concerts exclusivement féminins à la Seine Musicale !

Trois concerts exclusivement féminins à la Seine Musicale !

17 septembre 2021 | PAR Geraldine Elbaz

Du 21 au 25 septembre 2021, 3 dates importantes à noter dans vos agendas. La Seine Musicale présente 4 artistes de jazz, 4 femmes virtuoses : Cyrille Aimée, au chant, et Lucienne Renaudin Vary, à la trompette, le 21 septembre. Airelle Besson (trompette) le 22 et Sona Jobarteh (chant et kora) le 25. Une semaine 100% féminine, 100% jazz.

La semaine s’annonce riche en événements musicaux sous le signe de la féminité. L’Auditorium de la Seine Musicale, nimbé de lumières chaudes, tout de bois vêtu et à l’acoustique formidable, reçoit dans un intervalle de 4 jours pas moins de 4 artistes multi-récompensées, 4 créatrices protéiformes aux parcours inspirants. 

Cyrille Aimée

Cyrille Aimée tout d’abord, 37 ans, chanteuse de jazz, compositrice et arrangeuse. Adepte du scat, elle envoûte son auditoire de sa voix suave et mélodieuse, imprégnée de jazz et de musiques du monde. Amoureuse de la culture manouche, dont elle parle notamment dans un Ted Talk enregistré en 2016 sur l’improvisation, elle aime reprendre les standards de jazz et explore une large palette musicale. Captivante et lumineuse, elle a remporté de nombreux prix et a même été en finale de la Thelonious Monk International Jazz Competition en 2010. 

Lucienne Renaudin Vary, jeune trompettiste de formation classique et jazz, l’accompagnera pour un concert qui s’annonce étincelant !

Airelle Besson

Airelle Besson, 42 ans, accompagnée de son quartet (Isabel Sörling, Benjamin Moussay, et Fabrice Moreau) nous présentera son dernier album Try, sorti le 5 février dernier. Trompettiste, violoniste et cheffe d’orchestre, la révélation instrumentale française de l’année 2015 (Victoires du jazz) cumule les récompenses. Lauréate d’un Djangodor (Nouveau Talent 2008) et du Prix Django-Reinhardt de l’Académie du Jazz en 2015, elle se produit en concert sous diverses formations du duo au quintet. Son style est subtil, plein de nuances, avec un spectre large d’émotions à partager.

Sona Jobarteh

Sona Jobarteh, 37 ans, est compositrice, chanteuse et instrumentiste. Imprégnée des cultures africaines et européennes, elle est la première femme à jouer professionnellement de la kora, instrument réservé aux hommes selon une tradition transmise de père en fils du peuple Mandingue (Afrique de l’Ouest). Elle étudie la  kora depuis ses 3 ans. Après des études au Royal College of Music où elle joue du violoncelle, du piano et du clavecin, elle apprend la composition à la Purcell School of Music et participe à plusieurs formations orchestrales. Diplômée de la School of Oriental and African Studies, elle enseigne la kora, compose des musiques de films, produit des albums et a même ouvert une école de musique, où sont enseignés la kora, le balafon et le djembé. Son approche consiste essentiellement à l’exploration de la musique traditionnelle africaine. Accompagnée de ses musiciens Westley Joseph à la batterie, Andrew Mclean à la basse, Mamadou Sarr aux percussions et Derek Johnson à la guitare, son concert promet une belle invitation au voyage. 

 

Visuel : Affiche Airelle Besson

Cyrille Aimée , Airelle Besson & Sona Jobarteh à la Seine Musicale – Concerts du 21 au 25 septembre 2021.

Gael Faure : « L’eau et la peau, c’est une thérapie »
L’agenda du weekend du 17 septembre
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture