Jazz
Jacky Terrasson Trio de retour au Sunset Sunside !

Jacky Terrasson Trio de retour au Sunset Sunside !

06 juillet 2020 | PAR Geraldine Elbaz

Après trois mois d’arrêt forcé, la culture reprend ses droits et les concerts vont bon train dans la capitale. A l’occasion du XVème volume du Festival Pianissimo, à Paris du 1er juillet au 23 août 2020, le Sunset Sunside présente un florilège d’artistes de renom pour un été chaud et savoureux sous le signe du jazz et de l’amour de la musique. Jacky Terrasson, pianiste de jazz incontournable au style percussif inimitable, revient sur scène accompagné du contrebassiste Sylvain Romano et du batteur cubain Lukmil Perez, et nous offre un moment précieux, festif et complice dont on se souviendra longtemps.

 
Mais quel bonheur de retrouver le chemin des salles de concerts où nos artistes favoris s’en donnent à cœur joie ! Oui, trois mois sans ressentir cette exaltation toute particulière lorsqu’on s’installe au milieu d’un public qui frétille et jubile à l’idée de vibrer au son de quelques notes de musique, d’un phrasé mélodique, d’une rythmique qui vous prend aux tripes, c’est beaucoup trop long ! Alors forcément, l’émotion est d’autant plus riche et belle que l’attente a été longue …
 
 

Ambiance ouatée

 
Lumières tamisées, ambiance ouatée, espace réaménagé et aseptisé pour accueillir sa clientèle dans les meilleures conditions, la salle cosy et intimiste du Sunside ne nous a jamais parue aussi belle. C’est le cœur battant que l’on s’installe sur les chaises en bois, devant un majestueux piano à queue Yamaha qui trône près d’une contrebasse imposante et d’une batterie rutilante.
 
Les artistes entrent en scène, acclamés par un public enchanté : et c’est parti pour un peu plus d’une heure de jazz en toute intimité ! Mêlant douceur, groove et virtuosité, Jacky Terrasson mène la danse et nous entraîne avec ses musiciens au gré de riffs hypnotiques et de syncopes parfois déroutantes.  On oscille allègrement entre tendresse et vivacité, les touches du piano sont tantôt à peine caressées, puis martelées avec une fougue hallucinante. Les musiciens sont en grande forme et tout le monde en profite.
 
Jacky Terrasson nous présente quelques titres originaux de son dernier opus, intitulé 53, son âge lors de sa sortie en septembre 2019 : The call, hommage à Ahmad Jamal, Kiss Jannett for me, clin d’oeil au maître Keith Jarrett ou encore La part des anges, dont la délicatesse de la mélodie nous touche en plein cœur.
 
Tout au long du set, de jolies citations sont semées de-ci de-là et l’on reconnaît quelques notes des Beatles ou de Michael Jackson, enrichissant avec espièglerie et talent les compositions inspirées.
 
Arrive alors ce moment spécial, presque patriotique pendant lequel on ne peut s’empêcher de fredonner tout bas La Marseillaise, quand le pianiste nous la sert avec cette rythmique bien à lui, la sublimant en nous la faisant redécouvrir dans une version jazzy où la solennité a fait place à la sensibilité.
 
L’indispensable reprise de Charlie Chaplin Smile nous ravit et l’on sourit à l’ébauche de Que reste-t-il de nos amours ou de Caravan.
 
Les rythmiques se suivent et ne se ressemblent pas, les arrangements nous transportent, on se laisse bercer par la poésie de l’instant et voilà que c’est déjà fini…
 
Le moment partagé fut beau, élégant, généreux et pour les plus insatiables, fip retransmettra prochainement l’intégralité du concert. 
 
Le festival démarre donc fortissimo et on a déjà hâte d’y retourner !
 
Jacky Terrasson Trio
Les 3 et 4 juillet 2020 au Sunset Sunside
Festival Pianissimo, jusqu’au 23 août 2020
 
Visuel : ©pochette
 
 
Lancement de l’immense chantier des États-Généraux du Festival Off d’Avignon
Remaniement : Roselyne Bachelot nommée ministre de la culture
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *