Jazz
[CHRONIQUE] « Whirl », le tourbillon déconcertant du Fabrice Tarel Trio

[CHRONIQUE] « Whirl », le tourbillon déconcertant du Fabrice Tarel Trio

06 mars 2014 | PAR Delphine Habert

Depuis 2007, le Fabrice Tarel Trio, réunissant Fabrice Tarel au piano, Gil Lachenal à la contrebasse et Sébastien Mourant à la batterie, a parcouru les scènes et grands festivals de France. Après deux disques et plus d’une centaine de concerts, le trio revient avec ce troisième opus, Whirl, un tourbillon musical composé de huit titres.

L’album débute sur une touche nostalgique, un moment automnal un peu sombre. Le titre « Tears After Tears » renforce cette mélancolie grâce à la complainte lancinante des quelques notes de piano, laissant peu à peu place aux deux autres instruments. On évolue très souvent d’une atmosphère à une autre de manière abrupte et ce grâce à des phrases rythmiques changeantes et apportant des surprises tout au long des morceaux. On est dans l’instabilité, le mélange des sentiments, un tourbillon d’émotion. Sur le morceau « No way out », l’introduction au piano rappelle brièvement le début de « So What » de Miles Davis (extrait du célébrissime album Kind Of Blue) puis nous transporte sans transition entre classique et romantisme. De cette instabilité émerge une certaine stabilité, cet incessant balancement entre la nostalgie et la vie.

Le thème de la complainte se retrouve dans « Teach Me », où le son de la contrebasse est trainant, comme un rappel que les beaux jours sont loin, trop lointains. On change ensuite de décor, on revient à un contexte automnal mais plus joyeux, dans la lignée des morceaux d’autres trios comme Esbjörn Svensson Trio ou encore Remi Panossian Trio. C’est enfin tout en beauté que l’album se termine avec la pièce « No one Turned Up », au style épuré, décalé, laissant planer un certain mystère. Se mélangent alors des sonorités très dissonantes, laissant toujours une place pour cet effet de surprise et ce mélange d’émotions.

L’album est homogène dans son instabilité, Fabrice Tarel Trio continue avec brio cette quête de l’approfondissement du jazz moderne, dans la lignée des trios déjà existants et porteurs d’une évolution musicale majeure. L’album combine précision et ambigüité musicale, calme et tempête. Tout est dans le contraste et la surprise, ce qui n’empêche pas les musiciens d’interpréter ces pièces en totale symbiose et harmonie.

Track List de l’album à télécharger ici :

1 – Alentours
2 – Tears After Tears
3 – Whirl
4 – No Way Out
5 – Teach Me
6 – Diluted
7 – Réflections à Deux
8 – No One Turned Up

La recette de Claude : tarte aux oignons et pruneaux
[Live report] Paolo Nutini et son « Caustic Love » en avant-première au Café de la Danse
Delphine Habert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture