Jazz
30 ans de Jazz sous les Pommiers

30 ans de Jazz sous les Pommiers

29 mai 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

1689 musiciens rassemblés pour souhaiter un bel anniversaire à Jazz sous Les Pommiers. Le petit festival a bien grandi, doucement, tranquillement. De local en 1982 il est devenu aujourd’hui Européen. Aujorud’hui, les subventions de l’Europe et le casting de stars ne font aucun doute… 30 ans est l’âge de la maturité ! Happy Birthday !


A Coutances, les chiffres fusent. 428 membres d’organisation dont plus de la moitié sont bénévoles, 1 800 000 euros de budget, 2103 abonnés, 27 000 billets. Les faux gâteaux d’anniversaires décorent le bar du Théâtre où l’on trinque avec de vrais verres ! Il faut dire que la petite ville , 10.000 habitants à l’année, a de quoi se réjouir.  Le festival réussit le tour de force d’allier une programmation tournée vers les amateurs,  qui viennent jouer sur le très joli square de l’évêché, et des pointures mondialement connues. Portal, Belmondo, Chucho Valdès, Jamie Cullum… Des stars on vous a dit!

Denis Lebas, directeur du festival se réjouit : Jazz Sous Les Pommiers a été sélectionné par le label anglais Take 5 Europe pour représenter le jazz français, Frédéric Mittérrand projette de venir à Coutances le 4 juin, et l’Union Européenne soutiendra dorénavant Jazz Sous Les Pommiers au même titre que les prestigieux festival d’Avignon, festival d’Automne et festival d’Aix-en-Provence. Des évènements qui font la joie et la fierté de Coutances et du département de la Manche.

La générosité est le mot clé du festival, qui a su rassembler un public local heureux de participer à la fête et un programme qui classe Jazz Sous Les Pommiers parmi les cinq plus grands festivals.

A Coutances, on ne peut pas la rater, une immense cathédrale surplombe la ville, elle est superbe, romane glissant vers le gothique et semble veiller sur le festival dans une architecture qui sied à Jazz Sous Les Pommiers,un ancrage solide dans le sol et des flèches qui montent vers les étoiles du jazz,

Bon anniversaire Jazz Sous Les Pommiers !

Rendez-vous aux jardins : laissez parler la nature du 3 au 5 juin
La déclaration d’amour au Jazz de Jacques Gamblin et Laurent De Wilde
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *