Musique
Japan Expo 2012, l’événement geek de l’été

Japan Expo 2012, l’événement geek de l’été

12 juillet 2012 | PAR Olivier Handelsman

Dimanche soir s’est achevée la Japan Expo 13ème impact au Parc des Expositions de Paris Nord-Villepinte. Cet événement consacré à la démonstration de toutes les cultures du Japon était comme les années précédentes présenté avec la Comic-Con, pendant  français de la célèbre convention américaine dédiée aux bandes dessinées fantastiques et épiques de style américain bourrées de superhéros musculeux et de gadgets improbables. Au menu, conférences, concerts, concours, conversations, convulsions, consternation et… contrôleurs.

Cette convention est réputée pour sa file d’attente absolument gargantuesque, serpentant telle une limace fataliste à travers un labyrinthe de hangars aménagés à l’aide de barrières métalliques, depuis la sortie du RER jusqu’à l’entrée tant convoitée. Bonne humeur et costumes chamarrés côtoient une chaleur écrasante et des chants incompréhensibles et dissonants, tandis qu’au loin l’énorme Parc des expositions attend cette foule vibrante et déterminée.

Du jeudi au dimanche, événements à foison à la Japan Expo/Comic Con : des jeux vidéo de toutes sortes sont présentés sur des stands colorés et fidèles aux univers représentés : chez Ankama, ce sont les MMORPG Dofus et Wakfu qui sont représentés, tandis qu’on retrouve les univers de Pokémon et Super Mario ailleurs. Quelques nouveaux jeux, tels qu’Inazuma Eleven Strikers (football version anime, sur Wii) ou Beat the Beat (jeu de rythme, sur Wii) viennent agrandir la déjà imposante famille Nintendo . Les dédicaces du Professeur Sakamoto et de Keiji Inafune (célèbre pour Megaman, Street Fighter, Onimusha, Legend of Zelda : the Minish Cap et Dead Rising) ont attiré des visiteurs du monde entier.

Un peu plus loin, près de la Comic-Con, on retrouve la scène StarCraft II pour un tout autre type de jeux : le Real Time Strategy en 3D de Blizzard Entertainment déchaîne les passions, peut-être pas autant qu’en Corée, mais suffisamment pour déplacer une foule indécrottablement impliquée dans la guerre qui divise les factions des races Terrane, Zerg et Protoss en coupe de France. Chaque jour, des matchs éliminatoires ont tenu les e-supporters de France en haleine sous les commentaires stimulants de MoMaN et YoGo, jusqu’à la bataille finale entre Dayshi de la team Eclypsia et Stephano de Millenium (interview du champion plus bas).

La Japan Expo/Comic-Con, c’est aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir des chanteurs et musiciens de renommée internationale tels que les excellents Man With A Mission, et le groupe phare du festival, Flow (ci-contre). Le Naheulband, mené par Pen of Chaos, a interprété les meilleures chansons de l’univers du Donjon de Naheulbeuk dans le cadre des concerts Comic-Con.

Une Japan Expo sans manga n’a pas de raison d’être : aussi, tous les manga à succès étaient présents, sous une forme ou une autre (stands de vente à la chaîne de manga et produits dérivés tels que peluches, sabres, porte-clés, bijoux, posters; publicité, scènes entières décorées, et personnages gonflables géants). Ici, le démon-renard à neuf queues Kyûbi habitant le héros éponyme du manga Naruto.

Vous l’aurez compris, la Japan Expo c’est un peu Toute la Culture version nippone, voire plus largement asiatique. Des concerts de tambours japonais vous plongent dans les racines du pays du Soleil Levant, tandis que de nombreuses arènes de combat permettant des démonstrations d’arts martiaux japonais, chinois, vietnamiens et coréens, avec ou sans armes, donnent lieu à des tours de force spectaculaires.

Une petite faim ? Si vous avez commis l’erreur de ne pas emporter votre propre casse-croûte, de nombreux magasins et stands vendant des gyôza (ravioli pékinois) et des takoyaki (boulettes de pâte à crêpe brûlantes contenant des morceaux de pieuvre et saupoudrées de poisson séché et de sauces diverses) à un prix défiant tout portefeuille. Bon, mais chaud (et cher) !

Passage obligé de la Japan Expo : la scène cosplay. Qu’est-ce qu’un cosplay ? Tout simplement une représentation théâtrale (« play ») avec des déguisements (« cos »-tumes) de héros de pop culture. Mais ces chorégraphies costumées ne se limitent pas à la scène et peuvent être admirées dans toutes les allées, car près du tiers des visiteurs sont déguisés. Ci-contre, Kevin déguisé en Dr. Who (10ème du nom), de la série culte britannique.

Séries, films et bandes-dessinées sont à l’honneur chaque année à la Comic-Con. On pouvait retrouver bien entendu les Avengers, les X-Men et Spider-Man de chez Marvel mais aussi Batman, Superman ou Green Lantern de DC Comics. Il y avait aussi les univers de Star Wars et Stargate, comme les séries européennes Dr. Who, Kaamelott, le Visiteur du Futur (photo : le réalisateur François Descraques), ou Bref (conférences et dédicaces à l’appui).

De plus, tous les types de jeu de rôle y sont largement représentés : grandeur nature (avec répliques d’armures et armes), JdR papier, jeux de plateau, de figurines, pour passer un bon moment entre amis, ou avec des inconnus. La rencontre d’inconnu(e)s est d’ailleurs favorisée par le stand GeekMeMore, site de rencontres français pour geeks offrant un speed-dating très prisé (voire inaccessible). Repartir de la Japan Expo avec un numéro de téléphone en poche, de quoi être heureux de sa journée !

La Japan Expo, c’est fini. Attention aux contrôleurs aux bornes du RER aussi nombreux qu’après un Kage Bunshin no Jutsu, ne faites pas l’erreur de penser pouvoir repartir gratuitement ! Et à l’année prochaine pour encore plus de chaleur et de bizarreries sympathiques.

Collectif de nouveaux créateurs à Montmartre durant tout l’été!
Mexico selon Nicolas Comment dans « Mexico City Waltz » chez Filigranes Éditions
Olivier Handelsman
Olivier Handelsman est étudiant en master de management à Grenoble École de Management, et étudie en échange à la Simon Fraser University de Vancouver (Colombie-Britannique, Canada) au second semestre 2013-2014. Licencié de Sciences Économiques à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, Olivier est intéressé par la micro-économie, l'entrepreneuriat, le management stratégique, de l'innovation, de la musique, des systèmes d'information et des nouvelles technologies. Olivier Handelsman a été scénariste de courts et longs-métrages en machinima (images de synthèse issues de jeux vidéo), et a une expérience professionnelle de pigiste dans différents médias tels que le journal Le Point (hors-série Références), PC Jeux et Millenium Source, ainsi que d'auditeur de service client, de programmeur Visual Basic et de démonstrateur produit.

4 thoughts on “Japan Expo 2012, l’événement geek de l’été”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture